Vidéo associée: 

Mode d'emploi : sodomie, ce qu'il ne faut pas faire !

La sodomie est une pratique de moins en moins taboue. Mais certaines erreurs doivent impérativement être évitées !

Se précipiter Pourquoi ? Pratiquer la sodomie nécessite un peu de patience. La muqueuse anale ne se lubrifie pas comme le vagin. Et il faut du temps pour que les muscles de l'anus se détendent. Bref : les préliminaires sont obligatoires.

Lubrifier à la va-vite Pourquoi ? La zone anale n'est pas aussi lubrifiée que la zone vaginale. Il faut donc lubrifier artificiellement la muqueuse anale. Utilisez un gel anal ou de la vaseline. N’hésitez pas à stimuler la zone vaginale.

Pratiquer pendant une crise d’hémorroïdes Pourquoi ? La sodomie ne déclenche pas de crises d'hémorroïdes. Néanmoins, il est déconseillé de la pratiquer en cas de crise. En effet, la sodomie peut aggraver les symptômes. Elle peut faire saigner par exemple les hémorroïdes.

Sources Remerciements au Dr Mimoun, gynécologue sexologue.

Partager cette vidéo :

Publié le: 07/08/2017
12081 vues
Publicité

Contenus sponsorisés