Vidéo associée: 

Cancer du poumon : quels sont les symptômes ? Avec Carole Moreau, Médecin généraliste

Le Dr Carole Moreau, médecin généraliste, détaille les symptômes qui peuvent révéler un cancer du poumon. Interview.
Medisite : Docteur Carole Moreau, bonjour. Vous êtes médecin généraliste et vous êtes l’auteur aux éditions Alpen d’un ouvrage sur le poumon. Vous expliquez tout ce qui concerne le poumon, sa physiologie, les maladies qui y sont associées. Alors dites-nous tout de suite, quels sont les premiers signes d’un cancer du poumon ?
Dr Carole Moreau : en fait, il n’y a pas de premiers signes d’un cancer. Lorsque l’on découvre les signes, c’est que l’on est déjà dans une phase d’une maladie un peu avancée. Tout peut faire penser aux débuts d’un cancer du poumon, par exemple : une toux qui dure, une infection qui traîne, du sang dans les crachats, une douleur dans la poitrine. Ce ne sont pas des signes spécifiques, mais qui doivent alerter - surtout lorsqu’on est à risque d’avoir un cancer du poumon.
D’autres signes plus généraux comme la fièvre, la fatigue ou un amaigrissement important doivent tou-jours nous faire suspecter le fait que l’on puisse avoir une maladie grave et sérieuse. Et cela peut aussi être le signe du démarrage d’un cancer.
Enfin il y a quelques signes plus spécifiques, qui sont associés au cancer comme par exemple des douleurs dans les os, un oeil qui ne ferme pas ou qui larmoie, le cou qui gonfle, des douleurs, les ongles qui se bom-bent. Ce sont des signes associés à des processus du cancer du poumon.

Medisite : Quelles sont les personnes à risques ?

Dr Carole Moreau : 90% des cancers au moins sont associés au tabac quelque soit la façon dont on fume : tabac de cigarette, de pipe, narguilé, cigare… Le cannabis aussi est un facteur de risque de cancer du poumon. En fait, c’est l’exposition, plus en terme de durée, plutôt qu’en quantité, qui est un facteur de risque. Les jeunes qui ont commencé très tôt, même avant l’adolescence, sont à risque de cancers très jeunes, dès 40 ans. 

Les femmes sont plus exposées que les hommes pour une quantité égale de tabagisme. Elles fabriquent aussi des cancers sans avoir jamais fumé.
Enfin, il y a des particules qui sont favorisantes, des particules de la pollution atmosphérique, le diesel, les particules fines, les combustions de cheminée…

Medisite : Un dépistage précoce va-t-il permettre de soigner le cancer du poumon ?
Dr Carole Moreau : Plus on détectera tôt une tumeur, mieux ce sera pour le traitement et pour sa guérison. Il n’y a pas de dépistage systématique, le médecin prescrit un scanner en fonction des risques ou des signes que vous présentez et qui peuvent vous faire suspecter une cancer.
Enfin, la meilleure prévention du cancer, c’est d’arrêter de fumer du tabac, du cannabis, et éviter de s’exposer aux fumées polluantes, lorsque c’est possible.
Vous trouverez toutes ces informations dans mon ouvrage chez Alpen.

Publicité

Partager cette vidéo :

Publié le: 04/12/2018
55 vues
Publicité
Contenus sponsorisés