Vidéo associée: 

Un robot communicant pour les personnes atteintes de démence

Mario communique avec des patients souffrant de démence. Ce robot peut leur parler, jouer de la musique et leur fournir les dernières actualités. Comment est-ce possible ? Jusqu'où vont ses capacités ? Pour répondre à ces questions, ses concepteurs sont en train de le tester notamment dans un centre de soins en Irlande.

Ce jour-là, Mario vient rendre visite à Mary. Le contact se fait aussitôt. Le robot aide cette patiente de 83 ans qui souffre de démence sévère à faire travailler sa mémoire pendant un petit moment par exemple, en lui faisant écouter une chanson populaire du temps de sa jeunesse.

"Ces personnes peuvent ne pas se rappeler de ce qu'elles viennent de faire, mais elles peuvent se souvenir des paroles de chansons anciennes, explique Adam Santorelli, ingénieur électrique à l'Université nationale d'Irlande de Galway . C'est beau à voir, ça leur apporte de la joie," se réjouit-il.

Mary parvient à chanter quelques paroles accompagnée par le robot. "Le robot émet de la musique et des lumières, il peut faire plein de choses : il incite les patients à s'exprimer, explique John Coen, soignant au Centre de soins St Brendans . Dès qu'ils le voient, ils sont étonnés de voir ce qu'il est capable de faire," souligne-t-il.

Adapté aux patients

On peut prévenir et atténuer les effets de la démence en agissant sur la perception de soi et la stimulation cérébrale. C'est justement ce que fait Mario après avoir subi quelques adaptations.

"Choisir de lui faire jouer de la musique ou sélectionner un genre musical, c'est souvent très difficile pour les personnes atteintes de démence, précise Adam Santorelli avant d'ajouter : Au départ, on se disait que c'était quelque chose de très simple, mais quand on a fait les premiers tests, on s'est rendu compte que c'était trop compliqué. On a fait machine arrière, on a demandé aux ingénieurs développeurs de modifier ces options et de rendre le robot plus simple à utiliser pour les personnes souffrant de démence," raconte-t-il.

Développé dans le cadre d'un projet de recherche européen , Mario a été testé auprès de dizaines de patients en Angleterre, en Italie et ici en Irlande. Des O'Doherty qui est atteint de démence moyenne commence à se familiariser avec le robot : "Par exemple, je n'arrive pas à me rappeler de l'heure qu'il est, à quelle heure je dois prendre mon petit-déjeuner, quand je dois aller aux toilettes, confie-t-il avant d'ajouter : Cette machine me permettra de m'en souvenir et elle pourra - j'espère - me donner des informations pour que je puisse faire ce que je veux faire."

Soulager l'isolement

Les chercheurs n'imaginent pas que les robots puissent un jour remplacer les soins prodigués par les humains. Mais selon eux, ils peuvent à certains moments, soulager la solitude ou l'isolement associé à la démence.

"On a eu un monsieur atteint de démence très sévère qui passait son temps à marcher tout seul dans les couloirs sans entrer véritablement en contact avec qui que ce soit, indique Sally Whelan, infirmière et chercheuse à l'Université nationale d'Irlande de Galway. Avec Mario, on a vu un changement : grâce à ses applications de jeux, cet homme s'est assis et il en a utilisé une pour faire de la peinture pendant quarante minutes," fait-elle remarquer.

L'équipe estime que Mario est presque prêt : sa technologie pourrait être commercialisée dans cinq à six ans.

"Cela pourrait se produire plus tôt à la vitesse où les innovations sortent parce que les évolutions technologiques sont très, très rapides aujourd'hui, estime Dympna Casey, coordinatrice de ce projet Mario et responsable des recherches sur les soins aux personnes âgées à l'Université nationale d'Irlande de Galway. Mais Mario nécessite encore des ajustements avant d'être mis sur le marché," reconnaît-elle.

Partager cette vidéo :

Publiée le 06/04/2018
Publicité

Contenus sponsorisés