Vidéo associée: 

Sky et Wiggins les mains dans les corticoïdes

Bradley Wiggins réfute les accusations selon lesquelles son équipe aurait utilisé des corticoïdes pour améliorer les performances des cyclistes. Selon le rapport de la commission d'enquête parlementaire britannique, des médecins ne cherchaient pas à soigner l'asthme, mais voulaient améliorer le rapport poids puissance des coureurs.

Michele Verroken est la fondatrice de Sporting Integrity, une agence de consultants en matière d'intégrité sportive : "Effectivement, le comité connaît le dossier : même si les règles n'ont pas ét é violées, le manque d'éthique de certains médecins a été relevé et dans une certaine mesure cela met en péril la réputation des athlètes."

Le quintuple champion olympique assure que rien de tel n'a jamais eu lieu.

L'affaire a démarré en septembre 2016 quand un groupe de hackers russes avait piraté l'Agence mondiale de dopage et révélé que Braddley Wiggins avait bénéficié d'autorisation spéciale pour des prises de corticoïdes à des fins thérapeutiques.

Partager cette vidéo :

Publiée le 05/03/2018
Publicité

Contenus sponsorisés