Vidéo associée: 

Les inventeurs européens récompensés

Des chercheurs d'horizons divers étaient réunis près de Paris pour la remise des Prix de l'Inventeur européen 2018. Cette distinction, créée il y a deux ans par l'Office européen des brevets, récompense chaque année des travaux ayant contribué au progrès et à la croissance économique.
Quatre femmes récompensées

Cette année, ce sont les femmes qui étaient à l'honneur puisque, sur les six catégories, quatre d'entre elles ont été distinguées, dont la Française Agnès Poulbot, qui a mis au point un nouveau type de pneumatique pour poids lourds qui se régénère :

"Le gros avantage, c'est la consommation de carburant tout en préservant la sécurité. Cela permet de gagner un litre tout les 100 kilomètres et, pour un chauffeur qui fait 100.000 kilomètres par an, c'est 1.000 litres de gasoil qui sont économisés par an. Et en même temps, cela économise du CO2 pour l'environnement, à raison de trois tonnes par an", explique Agnès Poulbot.

Également récompensé, le biophysicien allemand Jens Frahm, l'un des pionniers de l'IRM, l'imagerie par résonance magnétique, une technologie qui s'apprête, selon lui, à entrer dans une nouvelle ère :

"Il y a toute une gamme de nouvelles applications qui apporteront dans le futur cette applicabilité de l'IRM, par exemple toutes les fonctions du corps en mouvement qui ne peuvent pas être étudiées."

Un brevet unitaire européen en 2019

Les entreprises vont profiter de l'arrivée prochaine du premier brevet unitaire européen qui donnera la possibilité aux inventeurs de protéger leur technologie dans 26 pays de l'Union européenne. C'est la grande fierté de Benoît Battistelli, le président de l'Office européen des brevets (OEB) :

"On a trois avantages principaux : la simplification des procédures, un seul interlocuteur, l'OEB, et la réduction des coûts : 70% en moins pour la même protection géographique. Et puis une plus grande sécurité juridique grâce à un système en vigueur dans toute l'Europe."

Claudio Rosminio, euronews : "La compétition en matière d'innovation est serrée. En 2017, la Chine a présenté à elle seule la moitié des brevets dans le monde. La réponse de l'Europe commence ici avec ce brevet unitaire européen, qui entrera en vigueur l'année prochaine."

Partager cette vidéo :

Publié le: 07/06/2018
Publicité

Contenus sponsorisés