Vidéo associée: 

Les Etats-Unis abrogent la neutralité du web

C'est l'un des principes fondateurs de la toile que vient d'abroger l'autorité de régulation américaine des télécoms.

La Commission fédérale des communications (FCC) a mis fin à la "neutralité du net" ce jeudi. Un principe qui garantissait jusque-là un traitement identique des données, et leur acheminement à la même vitesse, quelle qu'en soit la provenance. Désormais, les fournisseurs d'accès pourront faire payer les utilisateurs pour un accès plus rapide à des contenus, par exemple.

Une décision adoptée par trois voix contre deux au sein de l'instance.

"Je m'inscris en faux contre ce tournant vers la dérégulation", déclare la commissaire démocrate Mignon Clyburn, au sein de la Commission fédérale des communications (FCC). "Cette errance juridique, préjudiciable pour les consommateurs, au seul profit des entreprises, détruit l'ordre du net fondé sur la liberté".

En perspective, un web à plusieurs vitesses , dominé par les poids lourds d'internet, qui laisserait peu de place à l'innovation et aux start-ups.

"Il n'appartient pas au gouvernement de choisir qui seront les gagnants ou les perdants de l'économie du web", affirme Ajit Pai, Président de la Commission fédérale des communications. "Les règles du jeu doivent être équitables et nous devons laisser les consommateurs dire qui doit l'emporter."

Les démocrates, Hollywood, mais aussi des géants du net comme Google ou Facebook se sont prononcés en faveur du maintien des règles adoptées sous la présidence de Barack Obama, qui empêchaient les fournisseurs d'accès de bloquer, de ralentir ou de faire payer l'accès à certains contenus.

Partager cette vidéo :

Publiée le 15/12/2017
Publicité

Contenus sponsorisés