Vidéo associée: 

Les bleus, un signe de cancer de la peau ?

Une femme de 31 ans souffrait d'un petit bleu violacé à l'épaule qui ne disparaissait pas.
L'ecchymose était si tenace qu'elle l'a gardée plusieurs années : 6 ans précisément.
Les spécialistes ont d'abord pensé à une ist, une infection sexuellement transmissible.
Ces dernières peuvent en effet entraîner des symptômes cutanés.
Mais lors d'examens, les médecins ont remarqué que le bleu présentait aussi des marques blanches.
Or cette particularité peut trahir une croissance anormale des cellules.
Une biopsie, c'est-à-dire un prélèvement, a donc été réalisée.
Verdict : la jeune femme ne souffrait pas d'une ist mais d'une tumeur de bednar.
Il s'agit d'un cancer de la peau rare, aussi appelé dermatofibrosarcome protubérant.

Pour en savoir plus : https://www.medisite.fr/cancer-de-la-peau-ce-bleu-qui-ne-voulait-pas-partir-etait-en-fait-un-cancer-rare-de-la-peau.5503996.524089.html

Publicité

Partager cette vidéo :

Publié le: 13/02/2019
14806 vues
Publicité
Contenus sponsorisés