Vidéo associée: 

Japon : en quête de survivants

La pluie a cessé, mais les fouilles continuent dans les décombres. Au Japon, le bilan s'alourdit encore dans le sillage de la pire catastrophe naturelle des 36 dernières années, des inondations et glissements de terrain dus à des pluies diluviennes dans l'ouest de l'archipel.

Plus de 200 corps sans vie ont été retrouvés mais environ 130 personnes manquent encore à l'appel, surtout des personnes âgées.

Dans la région d'Hiroshima, l'une des plus durement touchées, les sinistrés racontent avoir tout perdu. Masumi Fujita est toujours sans nouvelles de sa compagne.

" Je suis monté depuis le flanc de la colline vers l'endroit où se trouvait ma maison et quand j'ai eu dans mon champ de vision le lieu où elle se trouvait, tout ce qu'il en restait, c'étaient ses fondations ", se lamente-t-il.

Plus de 70 000 militaires, pompiers et policiers participent aux recherches et au déblaiement sous une chaleur de plomb. Les températures dépassent les 30 degrés, ce qui complique les conditions de vie des sinistrés et pourrait favoriser la propagation de maladies infectieuses.

Quant aux dégâts matériels, ils se chiffrent par centaines de millions d'euros. Pour son seul secteur, le ministère de l'Agriculture a estimé les pertes à l'équivalent de 177 millions d'euros.

Le Premier ministre Shinzo Abe, qui se rend ce vendredi dans la province d'Ehime, a promis aux zones affectées une aide financière massive, mais reste critiqué pour sa gestion de crise, jugée trop tardive.

Partager cette vidéo :

Publié le: 13/07/2018
Publicité

Contenus sponsorisés