Vidéo associée: 

Expériences de Mort Imminente (EMI) : comment expliquer ce phénomène ? Les réponses du Dr Charbonnier

Les Expériences de Mort Imminente (EMI) sont entourées de mystères, de tabous. Mais comment expliquer scientifiquement ce phénomène ? Voici en tout cas, les réponses du Dr Jean-Jacques Charbonier, anesthésite-réanimateur.Medisite : Comment les médecins expliquent-ils ces EMI ?Dr Charbonier : Alors, il y a des gens qui sont farouchement dans la croyance matérialiste, qui pense que le cerveau est un organe sécréteur de conscience, que nous sommes des sortes de robots biologiques animés par des pensées biochimiques. En gros, c'est comme ça que la médecine traditionnelle considère les choses. Mais il y a d'autres formes d'explications, notamment la physique quantique. Il y a des médecins qui s'intéressent aussi à la physique quantique... La jonction de ces 2 mondes, celui de la physique et de la médecine : ce sont les Expériences de Mort Provisoire (EMP), de Mort Imminente (EMI). Medisite :Y a-t-il des hypothèses médicales moins classiques ? Dr Charbonnier : Si on considère que c'est le cerveau qui fabrique la conscience ces expériences sont tout simplement impossibles. Puisque 15 secondes après l'arrêt cardiaque, l'électroencéphalogramme est plat. Quinze secondes, c'est extrêmement court. Dans les conditions optimales de surveillance de nos activités cardiaques, dans nos soins intensifs, dans les réanimations... le temps que l'infirmière se précipite au chevet du patient pour prodiguer les premiers soins... les 15 secondes sont révolues ! Et que dire des arrêts cardiaques qui sont réanimés sur la voie publique et à domicile... Là, les 15 secondes, ce sont des minutes... Il faut changer de modélisation, c'est ce qui est proposé dans ce livre de François Lallier. La proposition que je fais : une conscience intuitive extraneuronale dissociée d'une conscience analytique cérébrale et qui permettrait d'expliquer ces phénomènes d'Expérience de Mort Provisoire. Medisite : Une conscience cognitive extraneuronale... c'est-à-dire ?Dr Charbonier : Cette thèse du Dr François Lallier a été soutenue à la faculté de Reims, le 15 décembre 2014. On a proposé dans la discussion une conscience intuitive extraneuronale dissociée de la matière. En fait, ces informations seraient contenues à l'extérieur du cerveau comme une espèce d'iCloud, qui contiendrait toutes nos informations personnelles et comme si notre cerveau était un récepteur, un iPhone qui serait un filtre réducteur d'informations. Il y aurait au moment de l'extinction du filtre cérébral une expansion de conscience. C'est une proposition. On ne dit pas que cela fonctionne comme ça. Mais elle est opposée à la thèse matérialiste du cerveau sécréteur de conscience.

Partager cette vidéo :

Publié le: 05/12/2018
261 vues