Vidéo associée: 

Excision, mariage forcé, polygamie... les combats d'une jeune Guinéenne

Persuadée qu'il faut prendre son destin en main et que le changement viendra des victimes, Hadja Idrissa Bah a fondé il y a trois ans le Club des filles leaders de Guinée. Excisée elle-même, comme plus de 95 % des Guinéennes, cette jeune étudiante se bat contre les mutilations génitales, mais aussi d'autres coutumes de son pays, telles que le mariage précoce ou la polygamie. Elle nous raconte comment elle mène son travail de sensibilisation dans un environnement très conservateur.

Publicité

Partager cette vidéo :

Publié le: 01/02/2019
Publicité
Contenus sponsorisés