Vidéo associée: 

David Goodall : je suis heureux d'en finir

Pour David Goodall, le jour J est enfin arrivé. Ce scientifique australien de 104 ans est sur le point de se donner la mort dans une clinique suisse. Un voeu longtemps formulé, mais impossible en Australie où l'aide au suicide est interdite. La loi helvétique le permettant, c'est ici qu'il s'apprête à franchir le pas, aidé par une fondation spécialisée dans la mort volontaire assistée.

"À mon âge et même bien avant mon âge, on veut être libre de choisir de mourir lorsque le moment approprié est venu, a-t-il déclaré lors de son ultime conférence de presse . C'est mon propre choix de mettre fin à ma vie ce jeudi. J'ai hâte et je suis reconnaissant à la profession médicale suisse de rendre cela possible."

Checheur à l'Université Edith Cowan de Perth, le botaniste David Goodall ne souffre d'aucune maladie spécifique mais sa condition physique s'est dégradée et il a fait une tentative de suicide en début d'année. C'est par l'injection d'un puissant sédatif qu'il mettra fin à ses jours, et il doit être celui qui ouvrira la valve libérant le produit.

Partager cette vidéo :

Publié le: 10/05/2018
Publicité

Contenus sponsorisés