Vidéo associée: 

Infarctus : votre graisse abdominale prédit votre risque

On ne cesse de rappeler que le surpoids explose les risques de maladies cardiaques. Pour évaluer ces risques, on prend en compte l’IMC que présentent les patients. Mais selon une étude, en se référant à cet indicateur, nous pourrions passer à côté du risque. En réalité, "c’est l’emplacement de la graisse qui compte le plus", partagent les auteurs. La graisse abdominale représenterait le plus grand préjudice. L’étude a été menée sur 700 femmes coréennes. L’étude a démontré que les maladies cardiaques étaient significativement plus élevées... Chez les femmes présentant une obésité centrale, autrement appelée graisse abdominale. Le risque augmente chez les femmes ménopausées. La ménopause implique une hausse de la graisse dans la région abdominale.

Pour en savoir plus : Infarctus : ce n’est pas votre IMC mais votre tour de taille qui prédit le risque
https://www.medisite.fr/problemes-cardiovasculaires-les-facteurs-de-risque-infarctus-ce-nest-pas-votre-imc-mais-votre-tour-de-taille-qui-predit-le-risque.5530568.524156.html

Partager cette vidéo :

Publié le: 30/08/2019
19568 vues