Vidéo associée: 

Alzheimer : le carburant au plomb serait en cause

Plusieurs études ont révélé une diminution des cas de démence depuis les années 1980, période à laquelle les gouvernements ont voté le passage à l’essence “sans plomb”. Pour des chercheuses de l'université de Toronto, ce n'est pas une coïncidence. Le plomb est une neurotoxine capable de traverser la barrière hémato-encéphalique. L'étude suggère un lien possible entre une longue exposition à ce métal lourd, et l'occurrence de l’encéphalopathie tdp-43 à prédominance limbique liée à l’âge, une forme de démence qui concernerait 20 à 25 % des patients. Les personnes qui ont été exposées longtemps aux gaz d'échappement contenant du plomb...
seraient donc plus à risque que les populations nées après le passage au sans plomb.

Partager cette vidéo :

Publié le: 20/12/2019