Vidéo associée: 

Chirurgien de l'horreur : il poursuit ses victimes en justice

Surnommé le "chirurgien de l'horreur", il exerçait à Grenoble et a été suspendu 3 ans. Ce spécialiste est soupçonné d'avoir causé de graves séquelles à 28 de ses anciens patients. Opérations injustifiées, mauvais suivi...les charges sont lourdes. Contre toute attente, l'orthopédiste poursuit 4 de ces victimes en diffamation. Le procès se tient au tribunal correctionnel de Grenoble ce lundi 15 juin 2019.

"C’est le monde à l’envers !", clame une de ses ex-patientes, Frédérique Bagalino. Cette dernière s’est trouvée amputée à cause du médecin suspendu.

En effet, pas moins de sept patients réclament justice, accusant le docteur V. de lourdes erreurs médicales ayant eu de graves répercussions sur leur qualité de vie.  "D’où des complications pour 30 patients ayant débouché sur des séquelles, voire des invalidités", explique Le Parisien.

Parmi les personnes qui ont déjà porté plainte, Serge Gillet, 62 ans, en fauteuil roulant depuis son opération d'une hernie discale en 2014 : "Mes os étaient trop fragiles. Et pourtant, il m’a mis dix vis dans le dos. Je n’aurais jamais dû être opéré. Je souffre toujours. Ma jambe ne repoussera pas. Ma vie est foutue. Mon appartement, c’est ma prison." Ou encore Frédérique Bagalino, 49 ans, opérée en 2009 pour une fracture de la cheville : "Le chirurgien m’a placé sur les os du matériel trop grand. C’était obligé que ça casse. Il y a eu des infections. J’ai subi 40 à 50 opérations pour tenter de sauver ma jambe. Mais en février dernier, j’ai dû subir une amputation tibiale. Ma vie a été détruite. J’en veux énormément à ce docteur."

1

Partager cette vidéo :

Publié le: 15/07/2019
14305 vues
Contenus sponsorisés
2  3  4  5  6  7  8  9  10