Benjamin Castaldi revient sur son grave accident de plongée

“J’étais en train de me noyer”. De retour sur le plateau de Touche pas à mon poste, Benjamin Castaldi est revenu en direct sur l’accident de plongée qui a failli lui coûter la vie cet été.
abacapress

Les vacances n’ont pas été reposantes pour tout le monde. Pour Benjamin Castaldi, elles étaient même plutôt mouvementées… Victime d’un accident de plongée au mois de juillet, le chroniqueur de C8 a bien failli y rester. Une belle frayeur, qu’il a racontée sur le plateau de Touche pas à mon poste ce lundi 2 septembre.

Paralysé par un choc à la tête, Benjamin Castaldi a frôlé la noyade

Alors qu’il profitait de ses vacances en Corse avec ses proches, sous un beau soleil, Benjamin Castaldi a voulu se baigner. Une activité somme toute normale lorsqu’on passe ses congés au bord de la mer… Mais cela ne s’est pas passé comme prévu.

“Il y avait un ponton. Et au bout du ponton, il y avait la mer. Et moi je pensais que la mer était profonde. Au bout d’un ponton c’est profond normalement. Sinon il y a un panneau ‘ne pas plonger’”, raconte le chroniqueur, qui ne s’est donc pas méfié.

“Je suis arrivé au bout du ponton, j’ai plongé et il n’y avait pas assez de fond” continue l’animateur. “J’ai tapé la tête et j’ai eu ce qu’on appelle un choc médullaire, c’est-à-dire qu’en fait j’étais vraiment en situation de paralysie totale des bras et des jambes pendant une minute. J’étais en train de me noyer”.

“Depuis cet accident, je ne vois plus la vie pareil”

Si ce dernier s’en est sorti, c’est grâce au fils d’un de ses amis, qui a compris ce qui était en train de se passer et l’a sauvé de la noyade. “Ma femme était évidemment très inquiète”, commente-t-il. Très vite, ses proches appellent les pompiers, et Benjamin Castaldi est conduit aux urgences, qu’il a d’ailleurs remercié dans une publication Instagram.

“Je peux vous dire que depuis cet accident, je ne vois plus la vie pareil. Je la vois en rose”, conclut l’animateur, qui a probablement eu très peur d’y rester. D’autant que le sort semble s’acharner sur lui, puisqu’il a aussi été victime d’un accident de moto en décembre dernier. Il s’en était sorti avec une fracture ouverte du talon et du genou.

Comment prévenir la noyade ?

La noyade est une asphyxie aiguë consécutive à une submersion ou une immersion en milieu liquide. Chaque année, on déplore environ 14 000 décès de ce type dans le monde. En France, les noyades sont à la hausse, puisqu’on en recense 1 649 en 2018, soit 30 % de plus qu’en 2015 - selon une enquête de Santé Publique France.

Il s’agit même de la deuxième cause de mortalité accidentelle de l’enfant. Ces derniers sont particulièrement à risque à la piscine. En mer, la majorité des noyades concernent des adultes de plus de 45 ans, ayant un problème de santé.

Pourtant, la plupart d’entre elles peuvent être évitées. À la plage, on privilégie les zones de baignades surveillées, et on respecte la couleur des drapeaux : si c’est vert, on peut y aller. On évite également de consommer de l’alcool avant de faire trempette, de même qu’une exposition prolongée au soleil. La prudence est particulièrement de mise en cas de fatigue ou de problèmes de santé : il ne faut pas surestimer ses capacités.

Du côté des plus jeunes, c’est aux parents d’être vigilants. Il faut toujours rester avec ses enfants lorsqu’ils se baignent, même s’ils sont équipés d’une bouée ou de brassards. Une minute d'inattention peut suffire pour qu’un enfant se noie.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.