Sommaire

"Glaire"

"Glaire"© Adobe StockUne forme de honte : Le mot "glaire" renvoie à l’intimité puisque c’est un fluide que l’on trouve à l’intérieur de notre organisme. "Ce mot est dérangeant car il renvoie à des notions de honte. La honte d’être malade ou la honte d’avoir ce fluide, peu séduisant de visu, à l’intérieur de soi" explique la psychologue Daniela Silva Moura.

Eviter le contact : Cette sécrétion visqueuse des muqueuses peut effrayer et susciter la peur d’une éventuelle contagion. Le sujet n’a pas envie de rentrer en contact avec la glaire d’un individu car cela signifie prendre le risque d’attraper des maladies. "De façon générale, il faut toujours garder à l’esprit que l’émotion de dégoût est présente car c’est une information importante pour protéger le sujet d’un élément potentiellement menaçant ou destructeur" souligne la psychologue.

A savoir : "Le dégoût permet au sujet de s’engager dans un comportement adaptatif en cherchant le moyen de se débarasser de la source du dégoût. Cela peut être en cherchant de l'aide ou bien simplement en évitant tout contact" explique la spécialiste.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.