Sommaire

EMI : des enjeux médicaux et philosophiques

"Les NDE ont fait émerger de nouvelles conduites professionnelles" constate le Dr Postel, anesthésiste réanimateur. "Si un professionnel de santé, qui travaille en réanimation ou qui soigne des comateux, sait ce que'est une NDE, il aborde son patient de façon différente" ajoute-t-il. Ainsi, on sait aujourd’hui qu’il faut parler aux personnes dans le coma.

Une étude menée en 2008 sur 8 patients comateux a montré qu’ils étaient capables d’acquisition de la mémoire. De la même façon, des recherches menées sur les anesthésies ont montré que des patients endormis avaient mémorisé tout ce qu’ils avaient entendu. Si l’on prouve que la conscience est indépendante de l’activité cérébrale, il y aura des implications médicales : sur la prise en charge des patients dans le coma, en état de mort clinique ou en soins palliatifs.

"Si on arrive à mieux comprendre la conscience, la façon de soigner va changer : on soignera le patient dans sa globalité : corps et esprit", annonce le Dr Postel. "Nous pourrons peut-être mieux comprendre les maladies liées aux dysfonctionnements de la conscience, comme les maladies psychiatriques, la schizophrénie…", ajoute le Dr Dudoit, psychologue, clinicien.

Les recherches continuent. L’enjeu est important : "Bien-au-delà de savoir si la mort existe ou non, il s’agit au fond de comprendre ce que l’on est" conclut le Dr Sylvie Déthiollaz, docteur en biologie moléculaire.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.