Sommaire

Paralysie du sommeil : pour l’éviter, ayez un sommeil réparateur à heures régulières

Paralysie du sommeil : pour l’éviter, ayez un sommeil réparateur à heures régulières© Istock

Manquer de sommeil peut vous rendre sujet à la paralysie du sommeil. Si les gens souffrant de narcolepsie sont plus touchés, tous ceux qui souffrent de paralysie du sommeil ne sont pas forcément narcoleptique. Un manque de sommeil lié au stress et à l’anxiété peut aussi favoriser la paralysie.

Couchez-vous à heures régulières

Il est essentiel de se coucher et de se lever à des heures régulières, tous les jours, pour avoir un sommeil réparateur. Plusieurs études scientifiques ont déjà démontré l’importance de l’heure du coucher. Aller au lit à heure fixe permet de réguler les bonnes hormones du sommeil et de tomber plus vite dans les bras de Morphée.

Bannissez les écrans

Les écrans le soir engendrent des difficultés à s'endormir et un sommeil de moins bonne qualité. L'explication est simple : les écrans émettent la fameuse lumière bleue, qui stimule les récepteurs de la rétine, ce qui va dérégler la production d'hormones favorisant le repos.

Lors d’une conférence Santé en Questions, organisée fin 2018, des experts de l’Inserm alertaient eux aussi sur ces lumières bleues qui bloquent la sécrétion de mélatonine, l’hormone inductrice du sommeil. Ainsi, chaque personne devrait idéalement éviter les écrans deux heures avant le coucher pour trouver le sommeil sereinement.

Sources

Meditation-relaxation therapy may offer escape from the terror of sleep paralysis, Medical X Press, 12 août 2020

Merci au Dr Anne-Chrisine Della Valle, médecin généraliste

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.