Chirurgie de l'estomac : les complications

Une des principales approches thérapeutiques en cas de grave maladie de l’estomac (un cancer ou d’importants problèmes de digestion dus à une tumeur, par exemple) est la chirurgie. La chirurgie de l’estomac nécessite souvent une intervention lourde qui entraîne parfois des complications.

Publicité

© Istock

Complications d’une chirurgie de l’estomac

Les complications susceptibles d’apparaître suite à une chirurgie de l’estomac peuvent survenir soit très peu de temps après l’intervention soit dans les semaines qui suivent. Les premiers troubles peuvent être une perte d’appétit (qui provoque une perte de poids mais aussi une fonte musculaire) ou une hypoglycémie après un repas. On peut aussi retrouver une sensation de malaise généralisé doublé de troubles neurologiques, digestifs (maux de ventre, nausées et vomissements) et vasculaires (bouffées de chaleur, palpitations, etc.). D’importantes diarrhées peuvent aussi être dues à une chirurgie de l’estomac si, au cours de l’intervention, certains nerfs ont dû être sectionnés. Ce type de complications doit en temps normal disparaître dans les 12 mois qui suivent l’opération.

Publicité
Publicité

Complications non spécifiques à une maladie de l’estomac

Toute intervention chirurgicale quelle qu’elle soit peut entraîner des complications. Il s’agit des risques d’hémorragie, d’infection (notamment au niveau de la cicatrice), de phlébite (obstruction d’une veine qui constitue une urgence) ou de douleurs. Par ailleurs, toutes les opérations au niveau digestif peuvent être à l’origine d’une fistule. Il s’agit d’un défaut de cicatrisation au niveau de la zone opérée (là où l’estomac ou le duodénum a été sectionné). Cela se traduit par une fuite de liquide digestif dans l'abdomen, ce qui génère des douleurs et une infection avec un risque de péritonite.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X