Gastro-entérite : le seuil épidémique franchi au niveau national

Un nouveau bulletin épidémiologique du réseau de médecins Sentinelles alerte sur le dépassement du seuil épidémique du nombre de gastro-entérites au niveau national. Voici les régions les plus touchées. 

Publicité

© IstockDepuis la rentré de septembre 2018, elle ne cesse de se répandre au niveau régional. Cette fois-ci le nombre de cas de gastro-entérite a dépassé le seuil épidémique dans tout l'Hexagone. Selon le dernier bulletin hebdomadaire du réseaux de médecins généralistes Sentinelles datant au cours de la semaine allant du 1er au 7 octobre 2018, on a compté 138 cas pour 100 000 habitants c'est-à-dire le chiffre exacte défini par les autorités sanitaires pour estimer une épidémie nationale.

Publicité
Publicité

Les 3 régions les plus touchées par la gastro-entérite

Au niveau régional, certaines régions sont plus touchées que d'autres. Selon les résultats du bulletin épidémiologique 3 régions sont particulièrement dans le rouge et classées dans la catégorie "Diarrhée aiguë avec une activité modérée à forte". Les zones de France qui sont concernées sont donc : Provence Alpes-côtes d'Azur avec 271 cas pour 100 000 habitants, la Bretagne avec 271 cas pour 100 00 habitants et Grand-Est avec 186 cas pour 100 000 habitants. Pour rappel, afin de valider un cas de gastro-entérite, les chercheurs se basent sur les déclarations de médecins ayant reçu des patients dans les 15 derniers jours pour au moins 3 selles liquides ou molles et des douleurs abdominales.

Gastro-entérite : comment s'en débarrasser ?

La clé du traitement de la gastro-entérite est d'adopter une alimentation adaptée. Optez pour une diète à base de riz (vous pouvez même boire l'eau de cuisson à condition que votre riz soit issu de l'agriculture biologique), de carottes cuites et de pommes râpées ou cuites. Leur pouvoir constipant et le fait qu'ils soient faciles à digérer vous aideront à garder l'énergie pour guérir en évitant les déconvenues. Pensez à boire au moins 2 litres par jour (alternez infusion, eau et coca dégazé) pour éviter de vous déshydrater.

Pour vous aider à guérir, rien ne vaut le repos. Votre organisme est mis à rude épreuve par le virus, c'est le bon moment pour faire des siestes et lézarder sur le canapé, bien au chaud. Pour vous aider lors de votre convalescence, vous pouvez essayer quelques astuces naturelles. Par exemple, le charbon actif, que vous trouverez sous forme de poudre ou de gélules en pharmacie, absorbe les toxines et équilibre la flore intestinale. Vous pouvez aussi essayer l'homéopathie, la phytothérapie ou l'aromathérapie, qui aident souvent à soulager les symptômes désagréables.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X