Les solutions homéopathiques contre les principaux troubles digestifs

Comme la quasi-totalité des médecines douces, l’homéopathie se révèle très efficace pour lutter contre les différents troubles digestifs. On peut ainsi utiliser l’homéopathie contre la constipation mais aussi en cas de gastro-entérite ou encore en cas de diarrhée.

Publicité

6438483-inline-500x387.jpg© Istock

L'homéopathie en cas de constipation

L’homéopathie est une médecine douce de choix en cas de troubles du transit. Dans le cadre de la constipation, plusieurs médicaments peuvent être utilisés à raison de 5 granules matin et soir : Nux vomica en 5 CH en cas de constipation liée à des problèmes de foie (après des excès alimentaires ou en cas d’alternance entre constipation et diarrhée) et Platina en cas de constipation liée à des modifications alimentaires. Si le problème est ancien, on utilisera Graphites en 9 CH si la constipation s’associe à des ballonnements ou Bryonia alba en 7 CH si les selles sont particulièrement dures. En revanche, si elles sont dures et peu abondantes on préférera Alumina en 7 CH.

Publicité
Publicité

L'homéopathie en cas de diarrhée

Dans le cadre d’une diarrhée, les médicaments homéopathiques à employer sont Arsenicum album en 5 CH en cas d’inflammation (et de brûlures au niveau de l’œsophage), China rubra en 5 CH en cas de selles extrêmement liquides, Antimonium crudum en cas de diarrhée liée à des excès alimentaires ou encore Gelsemium sempervirens si la diarrhée est due à une émotion forte. Si la diarrhée est associée à une gastro-entérite on utilisera une dose de granules en 15 CH puis trois granules en 5 CH toutes les heures de : Carbo vegetalis si les douleurs s’accompagnent de ballonnements, Ipeca en cas de symptômes classiques (diarrhée, maux de ventre, vomissements), ou Podophyllim si la diarrhée est très abondante et très liquide.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X