Les 20 aliments les plus longs à digérer !

Certifié par nos experts médicaux MedisiteBrûlures d’estomac, lourdeurs ou ballonnements… Votre corps a visiblement décidé de vous faire payer très cher votre dernier repas. Pour ne pas refaire les mêmes erreurs, sachez que certains aliments ont tendance à compliquer la digestion. Aperçu dans notre diaporama avec le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.
Les 20 aliments les plus longs a digerer !

Le temps de digestion est estimé à 24 heures environ. Or, certains aliments sont toutefois plus longs et difficiles à digérer. Ils peuvent donc générer des maux de ventre et d’importantes douleurs abdominales. C’est le cas des aliments riches ou des repas mal équilibrés.

Les personnes sédentaires, dont le système tourne au ralenti seront plus vulnérables. Le temps de digestion d’un repas peut ainsi se prolonger à une quarantaine d’heures.

Pour limiter les douleurs digestives, il est recommandé d’éviter les repas trop copieux, composés de nombreux aliments, et ce, particulièrement le soir. Ces derniers demandent énormément d’énergie à votre organisme pour être éliminés et risquent de vous causer des douleurs, voire des troubles du sommeil. En outre, une mauvaise digestion ne fait que ralentir le métabolisme et facilite le stockage des kilos.

On passe en revue dans notre diaporama les 20 aliments les plus difficiles à digérer avec le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

Comment se déroule la digestion ?

Avant toute chose, il faut intégrer que depuis la mise en bouche d’un aliment jusqu’à son élimination par les selles, le temps moyen de digestion est de plus ou moins 24 heures. Le cycle complet de la digestion comprend différentes étapes.

Chaque bouchée est d’abord mastiquée. Vos dents coupent les aliments et votre salive les enrobe afin qu’ils soient dégradés par les enzymes. Au cours de la déglutition, les aliments sont dirigés vers l’œsophage puis l’estomac. Celui-ci se charge de malaxer les produits ingurgités.

Cette phase dure entre trois et quatre heures. Les aliments sont alors réduits en bouillie par les sucs gastriques et passent dans l’intestin grêle afin que les nutriments indispensables à l’organisme soient absorbés. L’étape destinée à l’absorption intestinale dure 6 à 7 heures.

Ensuite, une autre période de 7 heures est nécessaire pour que les résidus alimentaires passent dans le côlon. Ils se libèrent ensuite peu à peu vers le rectum où ils resteront pendant au moins six heures avant d’être évacués par les selles.

Quelles astuces pour digérer plus vite ?

Pour limiter les troubles digestifs et maux de ventre, il est préconisé de bien mâcher les aliments et de prendre le temps de manger. Cette astuce toute simple facilite le travail de digestion et évite les soucis gastriques. Prenez votre temps à table et savourez chaque aliment. Mangez dans le calme, laissez vos soucis à la porte pour vous concentrer sur votre digestion. Et évitez les sources de distraction, comme la télévision, et toute source de stress. L’angoisse a aussi un impact sur la digestion.

Le soir, on évite les plats trop copieux et gras. En demandant plus d’efforts et d’énergie à l’organisme, la digestion peut perturber le sommeil. Mieux vaut donc éviter les aliments gras, lourds et sucrés au dîner. Les graisses animales, les protéines en grande quantité ou encore les crudités devraient donc être évitées si vous voulez passer une bonne nuit.

Privilégiez les légumes cuits à la vapeur, le poisson, comme le saumon frais, le blanc de poulet (en quantité raisonnable). Attention, le temps de digestion des protéines est supérieur à celui des légumes.

Misez notamment sur les fibres. En ingérer 30 à 35 g par jour, vous permettra de mieux digérer et d’assimiler les aliments. On retrouve le brocoli, le blé entier, les petits pois, la pomme, la figue mais aussi les courgettes, les carottes, les céréales, les avocats, les navets et légumes secs. Ces derniers raccourcissent le transit et procurent un sentiment de satiété plus long.

On aborde en détail, les aliments les plus longs à digérer dans notre diaporama. Ces derniers sont fréquemment à l’origine de ballonnements et douleurs abdominales.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste

La rédaction vous recommande sur Amazon :