Listéria : Carrefour rappelle des ailes de poulet à risque

Un communiqué des supermarchés Carrefour annonce le rappel d'ailes de poulet vendus dans leur établissement car ils pourraient être contaminés par la listériose et rendre malade les consommateurs. Voici les références pour identifier les produits concernés. 

Publicité

© Adobe StockElles font souvent fureur dans les barbecues ! Attention si vous possédez des ailes de poulet, les supermarchés Carrefour annoncent un rappel de certains lots vendus dans leurs établissements qui pourraient vous rendre malade. "La société Ronsard procède aujourd'hui au retrait/rappel de la vente d'Aile de poulet Rôtie Nature 200g Sac", révèle le communiqué de Carrefour dont la validité sera effective jusqu'au 20 août 2018. Vendues sous la marque Paysan Breton, ces ailes de poulet pourraient être contaminées par la Listéria Monocytogenes.

Publicité
Publicité

Quels sont les produits concernés ?

"L’ensemble du lot est retiré de la commercialisation, explique le communiqué. Certains de ces produits ont cependant été commercialisés avant la mesure de retrait."Voici les références données par Carrefour afin d'identifier les produits à risque :

Nature du produit : AILES DE POULET ROTIES NATURE EN SAC 200G
EAN : 3276723878074
Marque : PAYSAN BRETON
Présentation : SACHET
DLC ou DLUO : 14 et 15 et 16 /08/18
Code fabrication (ou numéro de lot) : A877231

Listéria monocytgene : qu'est-ce qu'on risque ?

La bactérie Listeria Monocytogene, peut se répandre dans les sites de production des aliments comme on peut la trouver dans l'eau, le sol et les végétaux. Elle est sensible à la chaleur, mais peut se développer dans les réfrigérateurs. En France, les aliments les plus fréquemment contaminés sont les charcuteries cuites (langues, têtes, rillettes…), les produits de saurisserie, les graines germées réfrigérées, et certains produits laitiers (fromages à pâte molle et au lait cru). Elle provoque ce qu'on appelle la listériose.

"Les personnes qui auraient consommé les « produits » mentionnés ci-dessus et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation", avertit le communiqué.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X