Hernie inguinale : la définition

La hernie inguinale correspond au déplacement anormal de l’intestin en dehors de la cavité abdominale. Cette forme relativement fréquente de hernie nécessite une prise en charge médicale soigneuse. Mais quels sont les symptômes de la hernie inguinale ? De quels traitements fait-elle l’objet ?

Publicité

5893178-inline-500x333.jpg© Istock

Hernie inguinale : à quoi est-elle due?

Il existe deux types de hernie inguinale. La première est ditecongénitale lorsqu’elle survient dès la naissance. Touchant principalement les nouveau-nés, ce type de hernie résulte d’une ouverture persistante et anormale du canal péritonéo-vaginal qui permet, au cours du développement fœtal, la migration des testicules de l'abdomen jusqu'aux bourses. La hernie inguinale dite acquise, quant à elle, affecte majoritairement les adultes. Elle peut avoir de multiples origines: port de charges lourdes, constipation chronique, quintes de toux, efforts physiques répétés sollicitant la ceinture abdominale…

Publicité
Publicité

Hernie inguinale : comment la reconnaître ?

La détection précoce de la hernie inguinale est assez difficile à réaliser car elle reste longtemps asymptomatique. Ce n’est généralement qu’à l’apparition d’une grosseur au niveau de l’aine que le patient consulte son médecin traitant. Dans la majorité des cas, la hernie inguinale est réductible au moyen d’une simple manipulation du praticien. Mais lorsqu’elle est trop volumineuse, une intervention chirurgicale est bien souvent requise. Celle-ci va avoir pour objectif de remettre à sa place la partie du péritoine déplacée et de positionner une sorte de filet de protection qui permettra d’éviter les récidives.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X