Comment reconnaître une phlébite

Vous avez quelques kilos en trop, les jambes lourdes ou marchez peu ? Vous présentez des risques de phlébite ! Fréquente, la phlébite peut conduire à l'embolie pulmonaire, mortelle. Le point sur ses facteurs de risque, et comment la reconnaître.

Publicité

Plébite : gare aux varices

© IstockLe risque de phlébite est une excellente raison de surveiller de près l'état de ses varices ! En effet, "une varice douloureuse et un peu rouge peut traduire la présence d'un caillot de sang dans une veine", explique le Dr Jean-Pierre Laroche, angiologue.
Quand s'inquiéter ? Quand la varice est soudainement douloureuse, qu'elle est chaude, qu'elle rougit et qu'on ressent au toucher comme une induration. "La douleur est localisée et aiguë. Elle n'a rien à voir avec la sensation diffuse et récurrente de jambes lourdes", précise le Dr Ariel Toledano angiologue.
Quand consulter ? Dès que l'on présente ces symptômes, il faut consulter un médecin en urgence. "On recherchera d'abord une phlébite superficielle, c'est-à-dire la présence d'un caillot dans une veine proche de la surface de la peau (les varices touchant principalement ces veines). Puis une phlébite profonde", explique le Dr Laroche.

Publicité
Publicité

Douleur au mollet : attention danger !

Votre mollet vous fait soudainement mal ? Attention ! "C'est un des premiers signes de la phlébite", explique le Dr Jean-Pierre Laroche, angiologue. Pour cause, le caillot de sang qui obstrue la veine génère une inflammation des parois veineuses, donc une douleur.
Quand s'inquiéter ? Quand la douleur est aiguë, permanente, ressentie comme une pesanteur, qu'elle empêche la marche et qu'elle n'est pas soulagée par le repos. Elle peut être localisée au mollet ou à la cuisse.
Quand consulter ? En urgence, dès que l'on ressent ce type de douleur, et surtout si elle s'accompagne d'un gonflement du membre inférieur.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X