Sommaire

Combien de temps le prendre avant un rapport ?

Combien de temps le prendre avant un rapport ?© IstockIdéalement, une à deux heures avant le rapport sexuel. Le temps que le comprimé soit dissous par les sucs digestifs, qu’il traverse la muqueuse intestinale, passe dans le sang. Le Viagra® (sildénafil) aide la relaxation des vaisseaux sanguins au niveau du pénis et y favorise l'afflux de sang. "Après la prise, le sang peut arriver jusqu'à un débit 10 fois supérieur !", précise le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Résultat : non seulement une érection, mais surtout une érection durable.

Attention : Le Viagra® peut commencer à agir 30 minutes après la prise. Une étude allemande publiée en 2002 et menée sur 228 hommes atteints de dysfonction érectile a démontré que 51 % des sujets prenant du Viagra avaient eu une érection suffisante pour avoir un rapport sexuel en 20 minutes.

Levitra® et Cialis® : Ils doivent être pris au moins 30 minutes, voire 1 heure avant dans l'idéal.

Peut-on augmenter les doses sans risques ?

Ce n'est pas parce qu'il ne vous apporte pas les résultats escomptés ou que vous voulez prolonger ses effets, qu'il faut augmenter les doses du Viagra. Surtout si vous n'en avez pas parlé à votre médecin avant. La dose maximale de Viagra® est de 100mg par jour, pas plus ! "Une dose supérieure n'augmentera pas l'efficacité du produit", explique Pfizer, fabricant du médicament. Pire, il y a des risques ! "Augmenter les effets indésirables et leur sévérité" précise le laboratoire. Voici quelques-uns de ses effets : maux de tête, rougeurs sur le visage, troubles digestifs, problèmes auditifs et visuels temporaires ou permanents, érections prolongées parfois douloureuses ou encore baisse de la tension.

Levitra® et Cialis® : Ne pas dépasser 20mg par jour .

Demandez toujours l'avis d'un médecin avant de modifier les doses prescrites de ces médicaments.

Viagra® : y a-t-il un âge limite ?

Viagra® : y a-t-il un âge limite ?© IstockMême si la prise du Viagra® peut sembler attrayante pour certains, tout le monde ne peut pas en prendre. Voici les pré-requis :

1- Etre âgé de plus de 18 ans. En revanche, il n'y a aucune limite d'âge pour prendre du Viagra. "Des hommes de plus de 80 ans en prennent toujours !", témoigne le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue.
2 - Souffrir de troubles de l'érection (évidemment), c'est-à-dire ne pas pouvoir atteindre ou conserver une érection suffisante pour avoir une activité sexuelle.

En clair : on oublie l'idée d'en prendre uniquement pour accroître ses performances sous la couette ! Car au mieux, il n'aura aucun effet. Au pire "il peut entraîner de graves complications", prévient le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Levitra® et Cialis® : Les conditions de prise sont les mêmes que pour le Viagra.

Demandez toujours l'avis d'un médecin avant de prendre du Viagra.

Peut-on prendre du Viagra® à vie ?

Selon l'origine du dysfonctionnement érectile, la prise du Viagra® peut être momentanée ou continue.

  • S'il s'agit d'une cause organique (après une opération pour le cancer de la prostate par exemple) : "Le Viagra® sera quasiment nécessaire pour toujours", explique le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue.
  • S'il s'agit d'une cause psychologique (ce qui est le cas dans 9 pannes sur 10, selon le Dr Gérard Leleu) : L'homme peut se passer de Viagra après un certain temps... "Avec le risque toutefois de la crainte d'un échec au moment d'avoir un rapport ", précise le Dr Mimoun.

Conseil : "Prendre régulièrement du Viagra® (tous les week-ends par exemple si les rapports ont lieu à ce moment)." Sans inquiétude avant le rapport, l'homme reprendra confiance et ça fonctionnera mieux.

Levitra® : Sa prise peut être momentanée ou continue, comme le Viagra

Cialis® : Selon le fabricant, l'utilisation quotidienne prolongée est déconseillée.

Viagra® : gare aux mélanges médicamenteux !

Viagra® : gare aux mélanges médicamenteux !© IstockLe Viagra® multiplie l’action hypotensive (baisse de la tension artérielle) de certains médicaments appelés "dérivés nitrés". Il faut donc absolument éviter de les prendre en association. "Cela peut même aller jusqu'à l'évanouissement de la personne", prévient le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue.

Prenez-vous des dérivés nitrés ? Ces médicaments sont prescrits dans le traitement d'une crise d'angine de poitrine, d'une insuffisance cardiaque (chronique ou aiguë), ou après un infarctus.

Exemple de dérivés nitrés : Isocard®, Natispray®, Discotrine®, Epinitril®, Risordan®, Trinipatch®, Trinitrine mylan®.

Cialis® et Levitra® : Ils sont aussi contre-indiqués avec les dérivés nitrés.

Demandez toujours l'avis d'un médecin avant de prendre des inducteurs d'érection. Prévenez toujours que vous prenez des dérivés nitrés.

Viagra®, efficace après un cancer de la prostate ?

Parce qu'elle peut endommager les nerfs et les vaisseaux qui contrôlent l'érection, l'opération d'un cancer de la prostate entraîne fréquemment des troubles érectiles. "En cas d'ablation totale de la prostate, les problèmes d'impuissance sont présents dans 80% des cas", précise le Dr Patrick Pfeifer, urologue (Docteur, c'est la prostate ?). Le Viagra® (ou d'autres inducteurs d'érection comme le Cialis et le Levitra) peut alors être d'une aide précieuse pour retrouver des érections de qualité. "Il peut donner de bons résultats. S'il y a prostatectomie totale (ablation de la prostate), il est efficace dans 50% des cas, à condition de prendre la forme la plus dosée (100mg)."

Attention : Contrairement à ce qu'on pense souvent, l'opération de l'adénome prostatique (hypertrophie bénigne) ne rend pas impuissant. La seule répercussion peut être l'éjaculation rétrograde. Nul besoin dans ces conditions de prendre du Viagra®.

Demandez toujours l'avis d'un médecin avant de prendre des inducteurs d'érection.

Peut-on prendre du Viagra® en cas de problèmes cardiaques ?

Peut-on prendre du Viagra® en cas de problèmes cardiaques ?© Istock"On sait aujourd'hui que le Viagra® n'augmente pas le risque d'infarctus. Les cardiologues sont plus que rassurés", explique le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue. Des études publiées en 2002 et en 2008 ont même démontré que la petite pilule bleue pouvait être bénéfique contre l'hypertension pulmonaire (1) et la dystrophie musculaire (2). Si elle reste cependant contre-indiquée aux personnes souffrant de maladies cardiaques ou vasculaires, c'est "parce qu'elle est contre-indiquée avec les médicaments vasodilateurs (comme les dérivés nitrés)", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue (L'homme nouveau expliqué aux femmes). Il existe alors un risque d'hypotension. Le Viagra est aussi déconseillé aux insuffisants cardiaques graves "car retrouvant une érection, ils risquent de s'adonner à des exercices sexuels excessifs, dangereux dans leur état".

Cialis® et Levitra® : Ils sont aussi déconseillés en cas de maladies cardiovasculaires, et d'insuffisance cardiaque grave.

Demandez toujours l'avis d'un médecin avant de prendre des inducteurs d'érection. Respectez bien les doses prescites.

Viagra® : faut-il en parler à sa partenaire ?

La prise de Viagra® (ou d'autres inducteurs d'érection) peut perturber la sexualité d'un couple. Faut-il en parler avec sa partenaire ? Les avis sont partagés. Pour le Dr Marie Chevret, sexologue et psychiatre : "Quand la femme ne consulte pas avec son partenaire, le traitement contre la dysfonction érectile peut échouer ou être abandonné." Mais pour le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue : "Si la femme sait que son partenaire prend du Viagra, elle se sent obligée d'avoir un rapport sexuel." De plus, "certaines ont peur d'être trompées parce que leur partenaire prend du Viagra®." Conclusion de notre spécialiste : "Si toute vérité n'est pas toujours bonne à dire, l'homme doit en tout cas gérer ses prises tranquillement" !

A savoir : Dans une enquête menée par Bayer Health Care et Ipsos en 2006 auprès de 14 000 femmes, 28% des plus de 50 ans déclarent qu'elles évitent d'aborder le sujet de la panne sexuelle et 32% des plus de 40 ans se disent inquiètes que leur partenaire ait des problèmes d'érection.

Viagra® : des effets jusqu'à 15 heures après la prise !

Viagra® : des effets jusqu'à 15 heures après la prise !© IstockLa durée d'action du Viagra® peut être longue. "De 6 à 15 heures", selon le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue. Sachant que "plus l'origine de la dysfonction érectile est psychologique, plus la durée d'action est longue. Plus elle est organique, moins les effets sont longs ".

Attention : Les substances actives du Viagra® restent dans le sang plusieurs heures. L'homme peut ainsi renouveler ses érections et avoir des rapports sexuels sans reprendre de comprimé. Il ne s'agit en aucun cas d'une érection continue.

A savoir : Le Viagra® doit être pris une fois par jour. Sa prise peut être renouvelée après 24h puisque sa molécule active (sildénafil) n'est plus présente dans le sang au-delà de cette durée.

Cialis® : Il peut agir jusqu'à 36 heures après la prise.

Levitra® : Il peut agir 5 à 15 heures après la prise.

Viagra® : pas question de négliger les préliminaires !

Le Viagra® n'est pas une potion magique ! "Il ne peut pas entraîner l'érection suffisante à un rapport sexuel si l'homme n'a pas de désir. Il fournit une aide, c'est tout ", explique le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue. En clair, il ne faut pas bâcler les préliminaires ! Caresses, baisers... La femme conserve un rôle essentiel pour stimuler son partenaire afin qu'il obtienne une érection de qualité.

A savoir : Le Cialis® et le Levitra® n'agissent pas non plus sans stimulation sexuelle. Seules les injections intra-caverneuses dans le pénis entraînent des érections artificielles.

Viagra®, Cialis®, Levitra® : lequel est le plus efficace ?

Viagra®, Cialis®, Levitra® : lequel est le plus efficace ?© IstockCommercialisé en France en 1998, le Viagra a été concurrencé dès 2002 par la sortie du Cialis® (tadalafil) puis en 2003 par celle du Levitra® (vardenafil). Ces médicaments plus récents sont-ils plus intéressants ?

  • Efficacité : "Les trois traitements sont efficaces pour traiter les troubles de l'érection", explique le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue.
  • Mode d'action : Les trois médicaments agissent de la même façon car ils appartiennent à la même famille : les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5.
  • Durée d'action : "Celle du Cialis® est la plus longue, jusqu'à 36 heures".
  • Délai d'action : "Le Cialis® agirait plus vite que les deux autres (environ 15 min) mais dans les faits, ce n'est pas toujours si rapide". On conseille de les prendre tous les trois au moins 30 minutes avant le rapport, dans l'idéal une heure avant.
  • Effets secondaires : Ils sont similaires : céphalée, troubles digestifs, nez bouché... "Le Cialis® peut entraîner des douleurs lombaires".
  • Prix : Au minimum 80 euros la boîte de 8 comprimés quel que soit le médicament choisi (attention les coûts varient selon les pharmacies). Non remboursés.

Demandez toujours l'avis d'un médecin avant de prendre des inducteurs d'érection.

Viagra : que faire si ça ne marche pas ?

Viagra : que faire si ça ne marche pas ?© IstockLe Viagra® (comme les autres inducteurs d'érection : Cialis® et Levitra®) ne donne pas de résultats à tous les coups ! Il serait efficace dans 70% des cas. Que faire pour les 30 % restants ?

1 : Ne pas arrêter le traitement trop vite. "Idéalement, pour le Viagra®, il faut faire au moins essais avec un comprimé de 100mg avant de voir si ça marche ou pas", conseille le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue.
2 : Ne pas oublier la stimulation avant l'acte sexuel (sans désir, le Viagra ne marche pas !). "Certains se plaignent qu'il est inefficace mais ils prennent le Viagra et vont regarder un match de foot", explique le spécialiste.
3 : En parler à un médecin. Il pourra augmenter la dose prescrite si celle-ci est trop faible pour fonctionner. Ou rechercher une éventuelle baisse de testostérone. Quand cette hormone sexuelle masculine est basse, elle a une incidence très négative sur l’érection (même malgré la prise de Viagra®).

Demandez toujours l'avis d'un médecin avant de modifier les doses prescrites d'un médicament.

Quels sont les risques du Viagra® ?

Quels sont les risques du Viagra® ?© IstockComme tout médicament, le Viagra® n'est pas sans risque. Il peut entraîner plusieurs effets indésirables, surtout après les premières prises.

  • Maux de tête, sensation de chaleur, rougeurs au niveau du visage : "Ils sont observés chez 8 à 12% des patients. En général, quand le patient poursuit le traitement, ces effets sont moins présents", précise le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue.
  • Troubles de la vision : "6 à 10% d'hommes peuvent voir un halo bleu quand ils regardent quelque chose". Cet effet est généralement de courte durée.
  • Troubles de la tension, évanouissement, saignement de nez, troubles de l'audition : 1 à 10 patients sur 10 000 selon Pfizer.

Quand consulter ? "L'intérêt du Viagra® c'est de rendre service. Si sa prise est associée à de légers maux de tête, on peut prendre du paracétamol et poursuivre le traitement. Si les effets sont vraiment gênants, on appelle sans attendre son médecin", précise le spécialiste.

Attention : Le Viagra® (mais aussi le Cialis® et le Levitra®) peut entraîner des érections prolongées. Si elle dure plus de 4 heures, contacter un médecin en urgence.

Demandez toujours l'avis d'un médecin avant de prendre des inducteurs d'érection.

Avez-vous besoin de Viagra® ?

Avez-vous besoin de Viagra® ?© IstockAvoir une panne ne veut pas forcément dire qu'il faut prendre du Viagra® (ou d'autres inducteurs d'érection comme le Cialis® ou le Levitra®). Comme l'explique le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue : "Il faut avoir des troubles de l'érection répétitifs." En clair, "si les pannes sont permanentes, on y pense à coup sûr, si elles interviennent de temps en temps, c'est plus difficile".

Selon le spécialiste, 3 profils prédisposent au Viagra® :

  • L'anxiété : les hommes se demandent trop fréquemment : "Est-ce que ça va marcher ?"
  • Des facteurs physiques : Une raison physiologique perturbe l'érection. "Par exemple suite à un diabète installé depuis des années et mal équilibré, elle peut venir plus difficilement. On peut alors prescrire du Viagra®."
  • Des facteurs médicamenteux : "Il s'agit d'hommes de plus de 50 ans prenant des médicaments comme les anticholestérolémiants ou les antidépresseurs qui, au long cours, peuvent empêcher d'avoir des érections."

Demandez toujours l'avis d'un médecin avant de prendre des inducteurs d'érection.

Viagra® : Où l'acheter sans risque ?

Viagra® : Où l'acheter sans risque ?© IstockSe procurer du Viagra® c'est facile. Il est en revanche plus difficile d'être certain de son efficacité. On trouve sur Internet de nombreux sites qui en proposent. Mais attention ! "Il y a de gros risques de contrefaçons", prévient le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue. Au mieux, les pilules que vous achèterez ne contiendront aucun principe actif, donc aucune efficacité. "Elles contiennent de la farine ou de la craie." Au pire, elles contiennent des produits toxiques pour la santé et sont fabriquées dans des conditions d'hygiène déplorables.

Conclusion : Oubliez l'achat sur Internet et achetez-le uniquement en pharmacie sur ordonnance.

Cialis® et Levitra® : Les mêmes règles de prudence doivent être observées.

Viagra® : n'attendez pas !

Certains hommes hésitent à prendre du Viagra® de peur de ne plus être autonome dans leur érection. A tort ! Mieux vaut agir avant qu'il ne soit trop tard. Sans traitement, "l'homme va appréhender avant chaque rapport de ne pas y arriver, l'érection risque d'être fragile, les rapports pas terribles, et il n'est pas rare que cela crée des tensions avec la partenaire !", explique le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue.

En pratique : "Ne pas attendre ! Il faut devancer le problème en prenant du Viagra (ou du Cialis® ou du Levitra®). L'érection fonctionnera mieux, ce qui redonnera confiance à l'homme et il pourra avoir plus facilement des érections spontanées.", précise le spécialiste.

Demandez toujours l'avis d'un médecin avant de prendre des inducteurs d'érection.

Viagra® : des effets sur la lubrification vaginale ?

Viagra® : des effets sur la lubrification vaginale ?© IstockMême si le Viagra n'est pas indiqué pour les femmes, certaines études (3) ont évalué ses éventuels bienfaits sur la sexualité féminine. Résultat : "Il pourrait augmenter la lubrification vaginale", répond le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue. Néanmoins "ce n'est pas suffisant pour aider la femme à avoir un rapport sexuel... car ce qui l'anime avant tout c'est d'avoir du désir." Or, le Viagra® ne crée pas de désir ! "C'est peut-être pour cela que Pfizer, laboratoire fabriquant le Viagra, n'a pas voulu aller plus loin chez la femme."

Bientôt un "Viagra® féminin" ?

Le "Viagra® féminin" est un projet très sérieux. Mis au point par la firme pharmaceutique allemande Boehringer Ingelheim, un nouveau médicament pourrait permettre de relancer le désir féminin. "La flibansérine est une molécule qui, en agissant comme un antidépresseur à action rapide, pourrait déshiniber la femme", explique le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue. Suite à un refus de la FDA (Food and Drug Administration), la firme cède son invention à la société Sprout Pharmaceuticals qui obtient son autorisation de mise sur le marché américain en 2015.

Attention : Ce médicament souvent appelé "Viagra féminin" n'a en fait rien à voir avec du Viagra®. La flibansérine est un produit neurologique dont l'action se situe au niveau du cerveau. Le Viagra® agit lui au niveau du flux sanguin dans le pénis. La flibansérine n'est toujours pas commercialisée en France.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

L'homme nouveau expliqué aux femmes, ed.Leduc.S, Dr Gérard Leleu, 2006 
Médicament, le guide pratique de la famille, Dr Stéphane Guidon et Dr Jean-Louis Peytavin, ed.Prat, 2007 
Docteur, c'est la prostate ?, Dr Patrick Pfeifer, ed.Alpen, 2006 
- Notice du Viagra, Pfizer 
- Notice du Cialis, Lilly 
- Notice du Levitra, Bayer AG 
(1)Sildenafil for treatment of lung fibrosis and pulmonary hypertension : a randomised controlled trial, Ghofrani HA, Wiedemann R, Rose F, Schermuly RT, Olschewski H,
Weissmann N, Gunther A, Walmrath D, Seeger W, Grimminger F, Lancet 2002 ; 360 : 895-900.
(2)Sildenafil- and cardiomyocyte-specific cGMP signaling prevents cardiomyopathic changes associated with dystrophin deficiency, by M. Khairallah, R. J. Khairallah, M. E. Young, B. G. Allen, M. A. Gillis, G. Danialou, C. F. Deschepper, B. J. Petrof, and C. Des Rosiers PNAS | May 13, 2008 | vol. 105 | no. 19 | 6789-6790 
(3) BERMAN JR et coll. Effect of sildenafil on subjective and physiologic parameters of the female sexual response in women with sexual arousal disorder. J Sex Marital Ther 2001 Oct-Dec;27(5):411-20 

Vidéo : Viagra® : une petite dose aiderait à lutter contre le cancer colorectal

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.