Traiter les acouphènes sans médicaments
Sommaire

L’homéopathie : pour les acouphènes récents et anciens

L’homéopathie : pour les acouphènes récents et anciens L'homéopathie a l'avantage de traiter aussi bien les acouphènes récents qu'anciens. "Quand l’acouphène est causé par un stress (traumatisme physique ou affectif), je prescris une dose d’arnica (Arnica montana) en 15 ch. Mais pour que cela soit efficace le patient doit aller consulter moins d’une semaine après l’épisode initial", avertit le Dr Jacques Labescat, médecin phytothérapeute, homéopathe et ostéopathe.

Le Dr Alain Horvilleur préconise en plus, dans son Guide Familial de l’Homéopathie", du Chininum Sulfuricum 9 ch et du Natrum Salicylicum 9 ch pour les bourdonnements constants.

Pour les acouphènes anciens qui génèrent de l’anxiété, vous pouvez opter pour de l’Arscencium album 30 ch. Et pour les patients qui ont besoin de bruit pour détourner leur attention des acouphènes, l’Ignatia Amara 5 ch est efficace.

En pratique : juste après le traumatisme, prenez de l’arnica 15 ch deux à trois fois par jour pendant une semaine. En traitement pour des acouphènes permanents, trois granules de Chininum Sulfuricum 9 ch et de Natrum Salicylicum 9 ch trois fois par jour jusqu’à amélioration de symptômes.

Pour des acouphènes anciens, deux à trois granules d’Arscencium album 30 ch ou d’Ignatia Amara 5 ch trois à quatre fois par jour.

Mise en garde : tous ces remèdes doivent être pris à distance des repas (au moins une heure) pour être pleinement efficaces.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):