Antidépresseurs : un lien avec un risque augmenté de thrombose veineuse ?

Publié le 30 Juillet 2018 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Dans une récente étude, des chercheurs ont établi un lien entre la prise d'antidépresseurs et un risque plus élevé de développer une thrombose veineuse. Ce risque est notamment plus important chez les femmes.
Publicité
Antidépresseurs : un lien avec un risque augmenté de thrombose veineuse ? Istock

Plusieurs recherches ont déjà démontré l'impact de la dépression sur le développement de maladies cardiovasculaires. Une récente étude publiée le 12 juillet 2018 dans la revue Annals of Medicine semble confirmer ces observations. Selon les chercheurs, les personnes souffrant de dépression et prenant des antidépresseurs (toute classe confondue) auraient plus de chance de développer une thrombose veineuse.

Publicité

Une association entre antidépresseurs, dépression et thrombose veineuse

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques se sont penchés sur huit études observationnelles dont cinq qui se concentraient sur la prise d'antidépresseurs, deux sur la dépression et la thrombose veineuse et une à la fois sur la dépression et la prise d'antidépresseurs. Au total, les études incluaient 960 113 participants et 9027 cas de thrombose veineuse.

Publicité

Les six études sur les antidépresseurs, qui concernaient 828 327 participants et 8273 cas de thrombose veineuse ont montré que le risque de développer une thrombose veineuse en prenant des antidépresseurs était bien réel, comparé à celui des personnes qui n'avaient pas de tel traitement. Il a notamment été observé que ce risque était plus élevé chez les femmes. Les résultats sont d'autant plus parlants que les femmes qui recevaient un traitement pour la dépression autre que les antidépresseurs n'avaient pas de risque important de développer une thrombose veineuse.

Un lien causal non avéré mais qui devrait être pris au sérieux

Si le risque est constaté, le lien causal entre la prise d'antidépresseurs et le développement d'une thrombose veineuse n'a pas encore été trouvé, on sait que certains aspects de la dépression tels que la sédentarité et une augmentation de l'activation plaquettaire et de l'activité procoagulante favoriseraient l'apparition d'une telle maladie cardiovasculaire. Certaines études montrent également que des facteurs psychosociaux comme le stress et l'anxiété pouvaient être à l'origine d'une thrombose veineuse.

Pour les chercheurs, le risque est suffisamment avéré pour qu'il puisse être pris au sérieux par les médecins, qui devraient avertir les patients de ces risques lors de la prescription d'antidépresseurs.

Qu'est-ce que la thrombose ve ineuse ?

En France, la thrombose veineuse serait responsable de 10 à 20 000 décès chaque année. C'est une maladie dans laquelle des caillots de sang se forment dans les vaisseaux et les obstruent. Les symptômes sont peu spécifiques, mais le diagnostic de la maladie est facile à poser grâce à différents examens médicaux (écho-Doppler, artériographie, dosage des D-dimères grâce à une prise de sang).

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X