Qu'est-ce qu'une tache de naissance ?

Une tache de naissance est une lésion de couleur variable, plus ou moins étendue et qui peut apparaître sur n’importe quelle partie du corps. Elle porte des noms différents en fonction de sa couleur, de son origine et de sa forme : grains de beauténævus géant, tache de vin, tache mongoloïde etc…  Il s’agit le plus souvent d’une malformation du système vasculaire ou lymphatique. Elle est congénitale : c’est-à-dire présente dès la naissance, et sans gravité.

Ainsi certaines taches sont visibles dès la naissance et d’autres apparaissent pendant la croissance ou, plus rarement, à l’âge adulte. Il est par ailleurs possible qu'elle s'effacent tandis que l'enfant grandit. Si elles s’étendent ou sont trop inesthétiques, ou encore localisées dans des zones à risque (péri-orbitaire par exemple), une prise en charge médicale ou chirurgicale peut être proposée.

Les taches de naissance ont des couleurs et des formes variées et portent alors des noms différents.

Les grains de beauté ou naevus

Les grains de beauté apparaissent le plus souvent pendant l’enfance mais certains grains de beauté peuvent être présents à la naissance : ce sont les nævus pigmentaires congénitaux. Ils évoluent avec l’âge. Lorsqu’ils mesurent plus de vingt centimètres, on parle de nævus géant et une prise ne charge médico-chirurgicale peut être nécessaire.

Les taches de vin ou angiomes

Les taches de vin sont des angiomes. C’est-à-dire des malformations vasculaires. Ils sont de couleur rouge et grandissent et s’épaississent avec l’âge. Elles sont sans danger, mais leur caractère inesthétique et parfois leur grande taille, peuvent avoir un impact psychologique non négligeable, surtout s’ils sont situés sur le visage.

Les taches de café au lait

Les taches café au lait sont un autre type de taches de naissance. Elles sont sans gravité mais lorsqu’elles sont multiples elles peuvent être l’un des symptômes d’une maladie génétique. Dans ce dernier cas, il est nécessaire de consulter un médecin ou un dermatologue.

Les taches blanches

Les taches blanches sont congénitales. Elles sont provoquées par une dépigmentation localisée. Elles sont présentes à la naissance ou apparaissent dans les premiers jours de vie de l’enfant. Elles peuvent s’atténuer avec la croissance mais ne disparaissent jamais.

Les taches mongoloïdes

Les taches mongoloïdes sont de couleur bleue. Elles surgissent pendant les premières semaines de vie d’un enfant. Les taches mongoloïdes sont le plus souvent localisées en haut des fesses et partent généralement vers l’âge de 3 ans.

Photo d'une tache mongoloïde

Photo d'une tache mongoloïde

Crédit : auteur abby lu wikipedia - Licence CC BY 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/

Les fraises

Les fraises sont des malformations vasculaires qui forment des taches de naissance de couleur rouge et en relief, ressemblant à une fraise. Elles sont, la plupart du temps, localisées sur le visage et le crâne de l’enfant. Les fraises grossissent pendant les 6 premiers mois de vie d’un bébé puis s'estompent entre 2 ans et 7 ans pour finalement disparaitre.

Les taches rosées

Les taches rosées sont des taches de couleur rose/orange qui se situent sur le front des enfants. Elles sont discrètes mais peuvent être plus visibles lorsqu’un enfant pleure. On les appelle "morsures de cigogne". Elles disparaissent généralement spontanément.

Les angiomes plans en chiffres

Les taches de naissance les plus fréquentes sont les taches café au lait, de couleur marron clair, qui touchent 10 à 20% de la population générale.

Symptômes : comment reconnaître les taches de naissance ?

Les taches de naissance peuvent revêtir plusieurs aspects et leur symptomatologie est variable.

Les taches éphémères rosées

Les taches rosées, ou saumonées, sont présentes dès la naissance et se situent sur le front, les paupières ou la nuque. Elles sont très discrètes et dues à la prolifération de petits vaisseaux. Ces taches vont progressivement s’estomper pour disparaitre totalement avant l’âge de trois ans. Lorsqu’elles sont situées sur la nuque, leur disparition peut être incomplète mais elles sont rapidement maquées par la chevelure.

Les "fraises", ou hémangiomes de nourrisson

Les fraises sont des malformations vasculaires qui forment un amas ressemblant à une fraise. Elles apparaissent dans les premiers jours de vie, sur le cuir chevelu, dans le cou et dans le dos. Aucun traitement n'est nécessaire. La lésion va se développer pendant quelques mois, puis se stabiliser vers l'âge de un an, et enfin va régresser lentement : elle blanchit, s'aplatit et finit par disparaître totalement, en général avant l’âge de 6 ans. Si l'hémangiome est situé sur les paupières, le nez ou les lèvres, il peut être traité par le dermatologue avec des corticoïdes à forte dose ou une petite chirurgie.

Photo d'un hémangiome chez un enfant

Photo d'un hémangiome chez un enfant

Auteur : Zeimusu wikipedia - Image placée dans le domaine public, source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Capillary_haemangioma.jpg

Les taches "café au lait"

Les taches café au lait sont des taches de couleur marron très clair. Elles sont sans gravité mais peuvent être multiples. Elles sont différentes des naevus (ou grain de beauté) qui sont plus foncés et parfois recouverts de poils. Ces derniers sont à surveiller régulièrement, surtout chez les sujets à peau claire, en raison du risque, même faible de cancérisation. Au moindre doute, ils peuvent être retirés.

Les taches de vin

Les taches de vin, ou angiomes, sont totalement bénignes, sauf lorsqu’elles se trouvent sur le front ou les paupières car elles peuvent être associées à d'autres anomalies. L'angiome plan est du à des malformations de petits vaisseaux capillaires. Il grandit avec l’enfant et ne disparaîtra donc pas tout seul. S'il est très étendu ou situé sur le visage, il est possible de le retirer.

Les naevus congénitaux géants

Les naevus géants sont très rares. Ce sont des taches de couleur marron foncé pouvant mesurer plus de vingt centimètres de diamètre. Ils sont surtout inesthétiques. Il est conseillé de les retirer le plus tôt possible pour espérer avoir une belle cicatrisation.

Taches de naissance : quelles sont les causes ?

Les taches de naissance de couleur rouge, dites taches de vin, ou angiome sont le plus souvent dues à une malformation vasculaire. Elles peuvent se résorber ou s’étendre. Il n’y a pas de cause connue à ce type de malformation. L’hypothèse est que les hémangiomes résultent d'un manque d'oxygénation dans certaines régions cutanées favorisant le développement anarchiques de nouveaux vaisseaux sanguins. Ce phénomène peut se produire avant ou après la naissance.

Les taches de café au lait et les grains de beauté sont dus à un excès de mélanine localisé. Ils ne sont pas dangereux mais doivent être surveillés régulièrement.

Les taches blanches sont dues à une dépigmentation partielle de la peau.

Quels sont les facteurs de risques de tache de naissance ?

Les facteurs de risque pouvant expliquer le défaut d’oxygénation et la création de nouveaux vaisseaux sanguins seraient principalement liés à la grossesse:

  • l'hypertension artérielle maternelle ;
  • les grossesses multiples ;
  • un décollement du placenta ;
  • les grossesses tardives ;
  • la prématurité ;
  • le faible poids de naissance.

Quelles sont les personnes à risque de taches de naissance ?

Il n’existe pas réellement de personne à risque de tache de naissance. Toutefois, elles sont plus fréquentes chez les personnes d’origine caucasienne.

Les taches de naissance sont-elles contagieuses ?

Les taches de naissance, ou angiomes, ne sont pas contagieux.

Qui, quand consulter face à une tache de naissance ?

Les taches de naissance sont généralement bénignes. Toutefois, lorsqu’elles sont volumineuses ou qu’elles augmentent de taille, il est nécessaire de les faire suivre par son médecin traitant. En cas de doute, il adressera le patient à un dermatologue spécialisé.

Combien de temps persistent les taches de naissance ?

L’angiome cutané, ou hémangiome, peut être initialement très discret, puis il augmente progressivement de volume. Sa phase de croissance est de durée variable. Cela peut aller de quelques semaines à 5 ou 6 mois, voire 1 an dans certains cas.

Ensuite, l'hémangiome va se stabiliser. Son évolution naturelle va vers la régression spontanée. C'est-à-dire qu'il va progressivement pâlir, puis devenir plus souple. Dans 7 cas sur 10, il disparaît mais la peau peut garder un aspect cicatriciel sur la zone. Dans 30% des cas, il persiste des séquelles visibles pour lesquelles un traitement par laser ou chirurgie est proposé.

Au bout de combien de temps se stabilise un hémangiome ?

Ma réponse de médecin généraliste :

"La fin de la croissance de l’hémangiome cutané se situe vers l’âge de 3 mois dans la majorité des cas mais la croissance de l’hémangiome sous-cutané dure plus longtemps, parfois plusieurs années".

Quelles sont les complications des taches de naissance ?

Les complications des hémangiomes sont rares. Toutefois, si l’angiome grossit trop vite ou touche un organe sensible pouvant affecter sa fonction (respiratoire, visuelle ou auditive par exemple), une intervention chirurgicale peut être proposée pour éviter les complications.

Celles-ci sont en fonction de la localisation de l’angiome. On peut observer :

  • des douleurs ;
  • une infection locale ;
  • une ulcération ;
  • un saignement, notamment lorsqu’il se trouve dans une zone de contact avec la couche, sur les lèvres ou dans un pli.

Les angiomes localisés dans la zone ano-génitale, le cou ou les lèvres sont plus à risque de complications.

Les angiomes localisés en zone périorbitaire peuvent augmenter le risque d’astigmatisme et amblyopie (différence d'acuité visuelle entre les yeux).

L’angiome touchant le menton, la mandibule et la lèvre inférieure peuvent être associés à des lésions des voies aérodigestives supérieures.

Les formes miliaires d’angiome (plusieurs petits hémangiomes de quelques millimètres de diamètre) sont souvent associés à des hémangiomes hépatiques.

Quels sont les examens et analyses à faire ?

Le diagnostic est essentiellement clinique. Les examens complémentaires et la biopsie restent exceptionnels. L’échographie-doppler peut être utile pour distinguer les lésions tumorales des malformations veineuses car leur débit sanguin est différent.                                           

Comment traiter une tache de naissance ?

Les taches de naissance sont toutes différentes par leur forme, origine, taille, couleur et localisation. Les traitements varient ainsi d’une personne à l’autre. Dans certains cas, une prise en charge psychologique peut être nécessaire, notamment en cas de localisation sur le visage.

En cas d’angiome, il est possible de diminuer la tache grâce à un traitement médicamenteux : le propanolol qui est un béta-bloquant. Toutefois, il est rarement prescrit, en raison de ses effets secondaires.

Dans le cas où l’hémangiome commence à saigner, il est nécessaire d’appliquer une pression pendant quinze minutes. Si le saignement est très abondant, il faut alors se rendre aux urgences les plus proches pour une prise en charge adaptée.

La chirurgie

La chirurgie n’est pas une traitement accessible pour toutes les taches de naissance. Elle peut être utile pour les naevus géants. De plus, ce soin nécessite souvent plusieurs reprises chirurgicales. Il faut toujours calculer le rapport bénéfice/risque entre la taille de la cicatrice et le préjudice de la tache.

Parfois, les grains de beauté doivent être enlevés chirurgicalement en raison de leur localisation ou de leur risque de transformation en mélanome. Les taches de vin n’ont jamais d’indication chirurgicale.

Le traitement au laser

Les indications du traitement au laser pour les taches de naissance sont l’angiome plan unilatéral du visage et l’angiome plan sur zone découverte peu étendus.

Le traitement doit débuter le plus tôt possible car la surface à traiter sera moindre et l’épaisseur de la peau réduite. Le traitement pourra donc être proposé dès les premiers mois de vie ou dès la petite enfance.

Les angiomes ne constituant pas une bonne indication au traitement par laser sont :

  • l’angiome plan très étendu ;
  • l’angiome plan chez un patient à peau très pigmentée ;
  • l’angiome plan situé au milieu du visage ;
  • l’angiome plan très pâle.

Le laser utilisé pour ce traitement est le laser à colorant pulsé. Le but est de provoquer la destruction des vaisseaux sanguins anormaux par un effet de photothermolyse ou éclatement des vaisseaux.

Il s’agit d’un traitement long qui nécessite plusieurs séances avec un intervalle minimal entre les séances de deux mois chez l’enfant de moins de 1 an et de trois mois chez l’enfant de plus d’1 an.

Le traitement par laser chez l'adulte est réalisé de la même manière que chez l'enfant, à savoir plusieurs séances dont le nombre est variable en fonction des cas.

L’éclaircissement de l’angiome est progressif mais aboutit rarement à sa disparition totale.

Les impacts du laser sont douloureux et peuvent nécessiter différents types d'anesthésies locales ou loco-régionales.

Des soins locaux par pulvérisation d'eau thermale et crème apaisante seront à faire pendant 4 à 5 jours. Une protection solaire par un écran total est indispensable dans les suites du traitement par laser .

Dans les suites immédiates du traitement par laser, on peut observer :

  • une coloration violacée régressive au bout d’une dizaine de jours ;
  • un gonflement : il dure 2 à 3 jours et est plus important dans les régions péri-orbitaires ;
  • des petites croûtes fines qui s’éliminent spontanément en quelques jours. Il ne faut pas arracher ;
  • des cloques ou des bulles transitoires.

Traitement par laser : quels sont les risques de complications ?

Les risques de séquelles après un traitement par laser sont :

  • l’hypopigmentation, c’est-à-dire que la peau est un peu claire. Cet effet est généralement transitoire ;
  • l’hyperpigmentation, c’est-à-dire l’apparition de taches brunes. Elles disparaissent en quelques mois. Cet effet est plus fréquent sur les peaux foncées et favorisé par les expositions solaires ;
  • les cicatrices atrophiques, scléreuses ou hypertrophiques. Néanmoins, elles sont devenues exceptionnelles en raison de l’amélioration des techniques de laser.

Peut-on prévenir les taches de naissance ?

Il n’existe pas de moyen de prévention pour lutter contre l’apparition des angiomes ou des taches de naissance. Ainsi, le travail à faire réside surtout à les faire accepter aux personnes atteintes pour éviter tout retentissement psychologique. Il est nécessaire de donner une explication claire au jeune patient dès qu’il est en âge de comprendre, de lui dire que les taches peuvent être provisoires et que dans le cas contraire, des traitements existent pour les atténuer voire les faire disparaitre.

"Mon conseil de médecin généraliste est que la protection solaire est un élément indispensable sur toute tache de naissance" ajoute le Dr Anne-Christine Della Valle.

Sites d’informations et associations

Sources

"Du nouveau pour le traitement des gros hémangiomes chez les bébés", Pédiatre-online