L’effet néfaste du tabac sur la peau

À l’image des UV solaires, le tabac accélère le vieillissement cutané. La faute bien sûr à la nicotine : elle entraîne un assèchement de la peau, une perte d’élasticité de cette dernière et, donc, l’apparition de rides sur le visage, principalement autour des yeux et de la bouche.

De même, le teint en pâtit. En effet, la fumée de tabac agit à deux niveaux. Elle réduit le volume des vaisseaux sanguins, la circulation d’oxygène est donc elle-même diminuée, ce qui altère l’éclat de la peau et donne aux fumeurs ce teint grisâtre si caractéristique.

Par ailleurs, elle bouche en surface les pores, ce qui crée une sécheresse cutanée, de la couperose et/ou de l’acné.

L’arrêt du tabac : de la fatigue aux bienfaits sur la peau

Lors d’un sevrage du tabac, l’arrêt de la nicotine peut engendrer une certaine fatigue. Elle est, en effet, un réel stimulant pour l’organisme. Aussi le médecin pourra-t-il prescrire dans un premier temps des substituts à la nicotine, afin de leurrer le cerveau.

A contrario, si les rides sont irréversibles, les bénéfices de l’arrêt du tabac sur la peau sont indéniables et rapidement observables : éclat retrouvé, teint lumineux, peau réhydratée et souple.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.