Prise de poids : un effet négatif de l'arrêt du tabac

Publié le 14 Juillet 2018 par La Rédaction Médisite
La prise de poids est un des effets négatifs possibles pour ceux qui souhaitent arrêter de fumer. Cette crainte de prendre quelques kilos peut même parfois retarder la décision de rompre avec le tabac. Cependant, il est tout à fait possible d’arrêter de fumer sans grossir. On vous explique.
Publicité

6749345-inline-500x333.jpg© Istock

Arrêt du tabac: les raisons d’une éventuelle prise de poids

La prise de poids à la suite du sevrage tabagique est généralement comprise entre 2 et 4 kilos en moyenne. Il ne s’agit que du rattrapage de votre poids normal comme si vous aviez toujours été non-fumeur. Cette éventuelle prise de poids peut s’expliquer par le fait que la nicotine a des propriétés anorexigènes, c’est-à-dire coupe-faim, et ralentit le stockage des graisses. Une personne qui fume un paquet de cigarettes par jour brûle en moyenne entre 200 et 300 calories de plus qu’un non-fumeur. Ces quelques kilos en plus peuvent aussi être la conséquence d’un grignotage intempestif pour pallier le manque de tabac. S’occuper les mains et la bouche permet au début d’éviter de fumer, et certains prennent l’habitude de gérer l’anxiété par la nourriture.

Publicité
Publicité

Arrêter de fumer sans grossir: c’est possible!

La prise de poids n’est pas systématique quand on arrête de fumer, mais il faut se préparer en amont. La règle d’or en la matière: bien manger, c’est-à-dire adopter une alimentation équilibrée et variée en privilégiant les fibres et en évitant au maximum les produits gras et sucrés. Il est recommandé d’apprendre à équilibrer son bol alimentaire avant l’arrêt du tabac pour faciliter les nouvelles habitudes à prendre. Enfin, la pratique d’une activité physique régulière est indispensable pour combattre le stress dû à l’arrêt et permet de réguler une éventuelle prise de poids.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X