Paris : interdiction de fumer dans 52 parcs à compter du week-end prochain

Publié le 31 Mai 2019 par Emmanuelle Jung, journaliste santé
Un obstacle de plus pour les fumeurs qui prend effet le prochain week-end. Il sera désormais interdit de fumer dans 52 parcs parisiens. Tout contrevenant s’expose à une amende de 38 euros.
Publicité

Paris : interdiction de fumer dans 52 parcs à compter du week-end prochain© Istock

Cette mesure fait suite à l’expérimentation, depuis juillet 2018, de l’interdiction de fumer dans 6 parcs parisiens. Elle avait permis de faire diminuer le nombre de fumeurs présents dans ces parcs et surtout, les mégots jetés au sol. Désormais, la Mairie de Paris va étendre l’interdiction à 46 parcs et jardins supplémentaires, ce qui équivaut à un 52 au total, à compter du 8 juin 2019. Les espaces ont été sélectionnés par les mairies des arrondissements respectifs.

Publicité

"Ce dispositif a pour objectif de sensibiliser le public parisien aux enjeux du tabagisme passif, mais aussi d’améliorer la propreté et le cadre de vie de tous, qu’il s’agisse de personnes en promenade ou encore de sportifs faisant leur jogging", annonce la Mairie de Paris au sein d’un communiqué dans lequel sont précisés les parcs concernés. La capitale comptabilisera alors 10 % d’espaces verts.

Publicité

"Un mégot de tabac prend 25 ans pour se dégrader"

Des flyers seront également distribués pour sensibiliser les habitants. Quant aux fumeurs qui auraient l’idée de déroger à la règle, ils seront passibles d’une amende de 38 euros. Pour un mégot jeté dans une zone interdite, elle atteindra 68 euros. "Ça deviendra difficile de fumer, c’est l’objectif", a réagi le Dr Bernard Basset, vice-président de l’ANPAA (Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie) sur Franceinfo.

Selon ce médecin, cette mesure participe à la dénormalisation du tabac. "Elle fait appel au civisme, ce n’est pas très bien de polluer les rues et les parcs où les enfants jouent. Et puis, c’est une mesure pour l’environnement, un mégot de tabac prend 25 ans pour se dégrader", rappelle-t-il. Le vice-présent attend, avec cette mesure, de vrais résultats. "Si on fume à côté des enfants, même à l'extérieur, la fumée se diffuse".

Publicité

Tabagisme passif : des dangers avérés

On appelle tabagisme passif l’action d’inhaler – de façon involontaire – la fumée produite par les fumeurs. Un non-fumeur est concerné par ce risque. La fumée des cigarettes représente aussi un grand danger pour ces derniers. Le tabagisme passif augmente les risques de cancer du poumon, des sinus, de maladies cardiaques ou AVC (accident vasculaire cérébral).

Quant aux jeunes enfants, ils sont exposés au risque d’otites fréquentes, rhinopharyngites, irritations ORL et peuvent contracter une maladie respiratoire par la suite, s’ils sont très exposés.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X