Les trois principaux composants du tabac à chicha

Narguilé, shisha, arguileh, houka… Toutes ces appellations désignent la chicha, cette fameuse pipe à eau apparue en Inde et en Iran il y a plus de 500 ans. C’est dans la partie supérieure, dans une sorte de bol placé au sommet de la cheminée, que se situe le tabac à chicha avant d’être recouvert par le charbon. Cette préparation spéciale contient environ 30 % de tabac. La partie restante est composée de mélasse, de pulpe de fruits et parfois de miel. Ce mélange, qui s’apparente à une pâte humide, porte le nom de tabamel. Il est plus couramment appelé tabac à chicha.

Le tabac à chicha, aussi toxique que la cigarette

On pourrait croire qu’un tabac aromatisé est moins dangereux pour la santé qu’un paquet de cigarettes sur lequel est écrit un message-choc. Pourtant, il n’en est rien. La fumée de chicha est aussi nocive que celle de la cigarette. Mais ce qui rend le narguilé particulièrement nocif, c’est la quantité de fumée inhalée. D’après l’OMS, une séance de chicha d’environ une heure équivaut à 100 cigarettes. Par conséquent, le tabac à chicha augmente au même titre que la cigarette le risque de cancer et de maladie pulmonaire.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.