Spasmophilie sans crise : quels traitements ?

Parmi les nombreuses maladies connues de nos jours, certaines restent cependant mystérieuses. La spasmophilie en fait partie, divisant notamment les médecins sur la définition de cette pathologie. Surtout connue pour évoluer en crises, la spasmophilie peut également se manifester sans crise.
©iStockIstock

Qu'est-ce que la spasmophilie ?

Difficile à décrire, la spasmophilie touche malgré tout des centaines de milliers de personnes. Prenant des formes différentes, elle se caractérise cependant par trois symptômes présents chez la majorité des patients : une grande fatigue, des périodes d'angoisse importante et un déséquilibre du système nerveux, appelé neurodystonie. Les causes de la spasmophilie ne reposent encore que sur des suppositions, la plus probable étant qu'un dysfonctionnement dans les échanges de calcium dans le corps et des troubles nerveux provoqueraient les crises, en cas d'angoisse intense.

Comment traiter une spasmophilie sans crise ?

Les causes de la spasmophilie n'étant pas encore complètement déterminées, le corps médical tente de prévenir l'apparition des crises en traitant les éventuels facteurs déclenchants. L'angoisse jouant un rôle majeur dans la spasmophilie, elle sera prise en charge par des anxiolytiques voire des antidépresseurs chez les patients nécessitant un traitement plus important. L'activité physique ayant un effet bénéfique sur le stress et l'angoisse, il est recommandé au patient d'en pratiquer une régulièrement, pour lutter naturellement contre cette maladie encore mal comprise.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :