L’échauffement

Publicité

Son objectif est de préparer à l’effort le système cardiaque et circulatoire, les muscles et les articulations, le système pulmonaire. Sa durée minimale est de 10 minutes. Il comporte une activité foncière d’intensité progressive, et une mise en condition de l’ensemble des muscles et articulations sollicités durant la séance. Sur le plan cardio-vasculaire, il s’agit de redistribuer le sang des organes digestifs vers les muscles, tout en augmentant le flux sanguin. La fréquence et la puissance des contractions du coeur augmente de façon simultanée.
Sur le plan pulmonaire, les alvéoles inutilisées s’ouvrent et le poumon en veille jusqu’alors, se prépare à ventiler une quantité d’air cinq fois plus importante.

Publicité
Publicité

Sur le plan musculaire, l’ouverture de capillaires sanguins permet un échauffement des muscles, améliore le glissement et l’élasticité tendineuse, et stimule le système de contrôle de l’équilibre par le biais de capteurs intra musculaires et intra tendineux. Il sera réalisé sous la forme d’un dérouillage articulaire progressif par des mouvements globaux (flexion de jambes, ...) et d’étirements doux.

Contrairement aux idées reçues, ce travail ne puise pas dans les réserves énergétiques. Bien au contraire, il prépare le muscle à les utiliser.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X