Contraintes et préparation physique spécifique

Publicité

Physiopathologie de la foulée

On individualise 2 phases : l’appui monopodal et la suspension (cf modélisation de la foulée).

- L’appui correspond à la phase de contact du pied avec le sol (200 à 300 millisecondes) : 20% de cette phase correspondent à un amortissement (période frénatrice), puis 80% correspondent à la propulsion (période accélératrice). Durant toute cette phase, le coureur doit aussi se soutenir, en supportant le poids de son corps et les forces liées au contact du sol (soit un total de 3 fois le poids du corps). Ce contact pied-sol se reproduit 800 à 1000 fois par pied et par kilomètre.

Publicité
Publicité


- La suspension est la période pendant laquelle le coureur perd tout contact avec le sol. La courbe qu’il décrit en l’air dépend directement de la phase précédente.

Le membre inférieur doit alors répondre à 3 impératifs : amortissement, stabilisation, propulsion. Les muscles et articulations mis en jeu dans chaque cas sont nombreux et leur fonction s’inverse durant la foulée. Le design des chaussures de sport dépend directement de ces 3 impératifs.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X