Arthrose : le Dr Pierre Dégieux, médecin rhumatologue, a répondu à vos questions

Legendre. Bonsoir docteur, on a diagnostiqué de l'arthrose à mon genou gauche. Mon rhumatologue, lors de ma 1ère consultation, m'a fait une ponction suivie d'une infiltration. Mon genou m'a laissé en paix 2 mois. Mais peu à peu l'enflure est revenue ; donc 2e consultation, avec le même protocole, mais cette fois sans aucun résultat. Faut-il recommencer ? N'y a-t-il pas d'autres moyens que la ponction pour résorber le liquide ? Merci pour vos conseils. J'ai oublié de préciser que les injections d'acide hyaluraunique avaient été totalement inefficaces.

Dr Pierre Dégieux : Le traitement de l'arthrose du genou ou gonarthrose doit être personnalisé et fait appel à de nombreuses modalités en fonction du stade évolutif. On pourra utiliser d'abord un traitement non médicamenteux : exercices avec renforcement des muscles quadriceps, aérobic, gymnastique aquatique, amaigrissement en cas de surpoids ou d'obésité, et aides : canne, genouillère, semelles orthopédiques et chaussures confortables amortissantes.
Parmi les traitements médicamenteux, on distingue les traitements locaux avec les applications de gel anti-inflammatoire sur le genou et les injections intra-articulaires de corticoïdes ou d'acide hyaluronique. Les injections de corticoïdes sont plutôt réalisées lors d'une crise avec un épanchement articulaire qui est ponctionné au préalable : l'effet dure habituellement quelques semaines. Au contraire, les injections d'acide hyaluronique se pratiquent plutôt en dehors des crises et présente un effet plus durable, de 6 à 12 mois dans les meilleurs cas. Les traitements par voie orale comporte les antalgiques purs, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les anti-arthrosiques d'action lente.
C'est l'association de ces différents traitements qui va permettre de soulager la douleur et d'améliorer le fonctionnement de l'arthrose du genou. En cas de résultat insuffisant, reste la possibilité de mettre en place une prothèse de genou.

Ouali. Je ressens constamment des douleurs au niveau du dos depuis l'âge de 18 ans. Avec l'âge (j'ai 61 ans), la douleur a touché presque toutes les parties du corps. Au niveau de la poitrine - très intense -, des coudes et du ventre. Je me soigne pour la colophatie mais sans résultat. Avec toutes ces douleurs (en particulier : ventre, dos, poitrine) s'agit il de l'arthrose? quelle est la différence entre arthrose et polyarthrite? Est ce que la marche peut réduire les douleurs ? Merci.
Dr Pierre Dégieux : L'association de douleurs diffuses, évoluant depuis de nombreuses années avec des douleurs de la poitrine et des douleurs digestives
n'évoque pas en premier lieu des douleurs arthrosiques. Il faut consulter votre médecin traitant ou votre rhumatologue.

Bonjour Dr, quelle est la différence entre arthrose et polyarthrite ? Est ce que la marche peut réduire les douleurs ? Merci.
Dr Pierre Dégieux : Ces deux maladies provoquent des douleurs articulaires, c'est leur point commun.
Mais elles ont surtout des différences :
- la douleur de l'arthrose est mécanique : elle survient à l'activité et à l'effort et s'améliore ou disparait au repos. La douleur de la polyarthrite est inflammatoire, est plus intense en fin de nuit et le matin au réveil et s'accompagne d'un dérouillage matinal prolongé.
- l'arthrose touche plutôt une ou quelques articulations, en particulier mains, genoux, hanches et pieds. Toute les articulations peuvent être atteintes par la polyarthrite en même temps ou successivement.
- il existe un syndrome inflammatoire biologique dans la polyarthrite (augmentation de la vitesse de sédimentation et de la CRP dans la prise de sang) qui n'existe pas dans l'arthrose.
- sur les radiographies les anomalies sont différentes.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :