Sommaire

Un matelas ferme, mais pas trop

Trop mou ou trop dur, le matelas risque d’être inconfortable. Les matelas de fermeté moyenne semblent les plus indiqués en cas de mal de dos. Ils procurent les meilleurs résultats sur les douleurs au lit, au lever et dans la journée, d’après une étude espagnole publiée dans The Lancet en 2003.

"La literie peut jouer sur la qualité du sommeil", confirme le Dr Sylvie Royant-Parola, présidente du réseau Morphée. "Un matelas en mauvais état nuit au repos et peut favoriser les problèmes articulaires."

Conseils pratiques : Appuyez vos mains à plat sur le matelas, il doit montrer une résistance. Allongé, vous ne devez pas vous enfoncer : la colonne vertébrale doit rester droite. Les sommiers à lattes et les matelas en latex offrent un meilleur soutien que les ressorts.

Tester la literie en magasin

Etape indispensable avant tout achat de literie : l’essai en magasin. Seul un test individuel permet de s’assurer du confort ou de l’inconfort d’un équipement. La fermeté, par exemple, dépend du poids de chacun.

Conseils pratiques : Sélectionnez un magasin qui propose un large choix de lits et qui permet de les essayer en toute tranquillité. Si vous êtes en couple, choisissez à deux. Vous devez vous assurer que la literie convienne à chacun.

"Prenez votre temps : allongez-vous, fermez les yeux, détendez-vous", conseille le Syndicat français de la literie. "Ne faites pas ces essais un jour où vous êtes fatigué ou courbaturé. Toutes les literies vous paraîtraient excellentes." Et prévoyez une tenue décontractée pour vous allonger facilement.

Un oreiller adapté

Le choix des oreillers et traversins nécessite beaucoup d’attention. "Un oreiller doit soutenir correctement le cou et apporter le confort souhaité, qui dépend beaucoup des préférences individuelles", explique le Dr Sylvie Royant-Parola. Ils doivent aussi répartir le poids de la tête, sans provoquer de douleur. "Idéalement, la tête et le corps doivent retrouver pendant le sommeil la même position, l’un par rapport à l’autre, que lorsque nous sommes debout", précise le Syndicat de la literie.

Conseils pratiques : Si vous vous réveillez avec des douleurs dans le cou ou une sensation de tête lourde, changez de coussin. Il ne doit faire subir à votre cou aucune torsion excessive. Il vaut mieux utiliser "des oreillers et traversins peu volumineux, assez malléables pour épouser la forme du cou", selon le syndicat.

Literies articulées : pour plus de confort

Les sommiers articulés, aux lattes relevables manuellement ou électriquement, permettent d’adopter différentes positions pour plus de confort. Ils peuvent également avoir un intérêt santé.

En cas de jambes lourdes, relever de quelques centimètres le pied du lit favorise la circulation. A condition que le sommier se lève sur toute la longueur, pour éviter les cassures au niveau de l’aine ou des reins. Remonter la tête du lit peut aider les personnes souffrant de troubles digestifs ou "sujettes à de petits vertiges sans gravité, au lever", suggère le Syndicat national de la literie.

Conseils pratiques : Si vous souhaitez investir dans un sommier articulé sans changer de matelas, vérifiez que votre équipement soit adapté. N’oubliez pas de consulter un médecin si vous souffrez de jambes lourdes, de troubles digestifs ou de vertiges.

Des matelas double face

Une face été et une face hiver : une option proposée par certains matelas pour assurer davantage de confort. Ces équipements se dotent d’un côté plus épais qui conserve mieux la chaleur pour la période hivernale. Au revers, une face plus légère qui tient moins chaud. Comme chaque personne perd 0,5 l d’eau par nuit en moyenne, les matelas double face favorisent l’hygiène de la literie et limitent sa dégradation, à condition de les retourner régulièrement.

Conseils pratiques : Même si vous ne possédez pas ce type d’équipement, vous pouvez tourner votre matelas tous les trois mois environ. Mais aussi inverser la tête et les pieds. Résultat : vous ne vous appuyez pas toujours sur les mêmes zones et votre literie reste en meilleur état.

Privilégier les équipements anti allergènes

Attention aux risques d’allergies liés à la literie. Poussières et acariens peuvent se multiplier dans votre chambre, votre matelas et votre oreiller. Résultat : les picotements, les démangeaisons ou la toux risquent de beaucoup perturber votre sommeil.

Conseils pratiques : Vous pouvez choisir des matelas traités anti acariens et antibactériens ou des oreillers et protège-matelas anallergiques. Une température de la chambre entre 16 et 18 °C limite la prolifération des acariens, qui préfèrent la chaleur et l’humidité. Mais attention aux températures trop fraîches qui peuvent empêcher de s’endormir.

Aérez régulièrement votre matelas et votre sommier, changez fréquemment les draps. Passez l’aspirateur sous le lit, sur la face inférieure du sommier mais aussi sur le matelas pour éliminer poussières et acariens.

Choisir les bonnes dimensions

Les lits se sont adaptés à l’augmentation de taille des Français. Un lit deux places standard mesure désormais 140 cm de largeur sur 190 de hauteur. Et la tendance est même aux dimensions plus importantes, avec des lits de 160 par 200 cm. L’avantage : plus de place et donc un meilleur sommeil pour chacun. Un dormeur bouge en effet 30 fois dans la nuit en moyenne. Pour un lit simple, les largeurs moyennes oscillent entre 90 et 100 cm.

Conseils pratiques : Pour bien choisir la longueur de votre lit, ajoutez 15 à 20 cm à votre taille, ou à celle du plus grand occupant du lit.

Changer sa literie tous les 10 ans

10 ans : c’est la durée maximum généralement conseillée pour garder sa literie. Au-delà, l’équipement perdrait trop en qualité pour assurer un bon confort. Les composants se dégradent et les éléments s’usent mécaniquement. Une baisse de performances estimée à "25 % pour un produit de bonne qualité, beaucoup plus dans le cas de sommiers et matelas de basse qualité", selon le Syndicat français de la literie. Or un matelas en bon état garantirait une durée totale de sommeil plus importante, selon un essai français en double aveugle du CHU de Montpellier (1992).

Conseils pratiques : Il est temps de changer de literie si vous avez mal au dos au réveil, si votre matelas s’enfonce, qu’il présente des creux et des bosses ou si ses coutures lâchent. Vérifiez aussi l’état de votre sommier, des ressorts ou des lattes.

Bien associer matelas et sommier

Tous les matelas ne vont pas sur tous les sommiers. "Ils doivent former un ensemble homogène", indique le Syndicat français de la literie. "Un matelas fera un plus long usage posé sur un sommier adapté et les performances de l’ensemble seront optimales." Un matelas neuf sur un sommier usagé risque aussi de perdre en fermeté et donc en confort.

Conseils pratiques : Les sommiers à ressorts conviennent aux matelas à ressorts. En revanche, ils ne sont pas indiqués pour les matelas en mousse ou en latex. Dans ce cas, il vaut mieux se tourner vers un sommier à lattes. Si vous achetez un sommier à lattes relevables, vérifiez que votre matelas est adapté. Les fabricants recommandent de changer sommier et matelas ensemble.

Attention aux lits d’appoint

Canapé-lit, matelas au sol, sur une planche : les solutions d’appoint utilisées à long terme peuvent fragiliser le sommeil et favoriser le mal de dos. Attention en particulier aux clic-clac bas de gamme. "Ils doivent rester des solutions temporaires", estime le Dr Sylvie Royant-Parola.

"Ils peuvent se déformer après trois ou six mois et faire souffrir." Même souci avec la planche sous le matelas. "C’est une mauvaise idée, une méthode archaïque", estime le Syndicat national de la literie. "Dans certains cas, la planche peut même aggraver le mal de dos." Quant au matelas posé sur le sol, il se dégrade plus rapidement et ne peut s’aérer.

Conseils pratiques : Toutes les solutions sans sommiers risquent de poser problème. "Ils supportent un tiers de l’effort mécanique appliqué à la literie", rappelle le syndicat.

Couple : le matelas idéal

Un quart des personnes dormant en couple sont régulièrement dérangées par leur partenaire durant la nuit, selon un sondage américain de 2004 (Harris Interactive pour Sanofi Synthelabo). Résultat : ils estiment perdre 3 heures de sommeil par semaine. Si l’un des occupants du lit remue beaucoup pendant la nuit, des solutions existent. Idem si une importante différence de poids entre les partenaires complique le choix de la literie.

Conseils pratiques : Première possibilité, un lit de grande dimension pour limiter les désagréments. Les matelas à ressorts ensachés favorisent l’indépendance de couchage : chaque ressort possède en effet son étui individuel. Vous pouvez aussi opter pour deux matelas différents sur un même sommier ou deux matelas et deux sommiers différents fixés ensemble.

Matelas à eau, futons : pas forcément mieux

Ils viennent tout droit du Japon et des États-Unis et se sont fait une petite place sur le marché français. Les futons et matelas à eau (ou "water beds") proposent une alternative à la literie traditionnelle.

"Mais il n’y a aucune preuve qu’ils soient meilleurs qu’un matelas standard", estime le Dr Sylvie Royant-Parola. "Les futons séduisent en majorité les jeunes, pour un premier achat en studio par exemple", indique le Syndicat français de la literie. "Quant aux matelas à eau, ils restent cantonnés aux boutiques spécialisées. Complexes à utiliser et entretenir, ils n’ont pas rencontré un grand succès en France."

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

- Effect of firmness of mattress on chronic non-specific low-back pain : randomised, double-blind, controlled, multicentre trial, Kovacs FM, Abraira V et al, The Lancet, vol. 362, 2003.

- Sommeil et literie, Pr. Jacques Touchon, Service d’exploitations fonctionnelles du système nerveux, CHU de Montpellier, 1992.

- Sondage Harris Interactive pour Sanofi Synthelabo, 2004.

- Réseau Morphée

- Syndicat français de la literie

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.