Conseil numéro 1 : écouter l'opticien pour bien choisir taille et hauteur

Vous allez porter des verres progressifs ? Le premier conseil est de faire confiance à votre opticien. "C’est un professionnel, il aide à choisir la bonne taille de monture et la bonne hauteur de verre" argue une opticienne.

Surtout, il facilite le choix du verre progressif (qui assure la compensation entre la vision de loin et la vision de près) et du verre dégressif (qui assure la compensation entre la vision intermédiaire et la vision de près).

Selon vos besoins, vous opterez pour l’un ou l’autre, l’opticien saura vous conseiller.

Conseil numéro 2 : ne pas attendre que la vue baisse trop

Comme le rappelle notre opticienne "avec le vieillissement, on a besoin d’une aide différente pour voir de loin et de près, c’est la presbytie. Cette aide augmente avec l’âge et plus on attend, plus il faudra de correction dans les verres et plus il sera difficile de s’y adapter".

En clair, ne sautez pas sur une paire de lunettes de lecture achetée en pharmacie pour compenser votre perte visuelle et finalement passer trop tardivement aux verres progressifs.

Rappel : Les verres pour voir uniquement de près corrigent une distance précise, pas plus loin, pas plus près.

Conseil numéro 3 : regarder au bon endroit dans vos verres

La première chose à savoir quand on s'apprête à porter des verres progressifs, c’est que ce n'est pas le verre qui s'adapte à vous, mais l'inverse. Avec ces verres particuliers "on regarde droit devant pour avoir la vision de loin, on regarde le bas du verre pour avoir la vision de près, et entre les deux pour la vision intermédiaire".

"Si vous ne regardez pas dans le bon endroit, ça ne peut pas fonctionner" souligne ainsi l'opticienne.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.