Lifting : pour ou contre ?

Publié le 08 Septembre 2008 à 0h00 par Rédaction Medisite
Jules Renard disait joliment que "les rides sont des sourires gravés". Belle formule certes, mais tout le monde n'accepte pas avec autant de philosophie les rides de l'âge. Certaines les rejettent farouchement et n'hésitent pas à user de mille astuces pour tenter de les gommer... avant d'opter pour le lifting. D'autres les acceptent, avec courage et fatalisme. Débat...

"Non au lifting !"

La première, c'est Christiane Collange. Journaliste, écrivain, elle ne mâche pas ses mots. Elle a fait sensation dans ''L'Express'' en 2000, avec une double page intitulée "Avant-Après" où elle démontrait, photos à l'appui, que l'on peut se métamorphoser et être belle, agréable à voir, en quelques simples coups de brush et de blush soigneusement administrés ! Un pied de nez aux pubs "attrape-nigauds" ! Le titre de son article ? "Non au lifting" ! Le ton était donné.

Christiane Collange concède qu'elle porte son âge sur son visage, mais non, décidément non, elle refuse obstinément de se faire "ravaler la façade". Ses arguments sont clairs, nets et au nombre de quatre...

Trop peur !

Premier argument de Christiane Collange contre le lifting, l'argument esthétique ou pratique, que l'on peut résumer par un : "Il y a trop de boulot" ! Et puis, dit la journaliste, il y aura toujours un petit bout non traité qui démasquera pernicieusement l'âge véritable, sur les mains, le cou, le décolleté...

Le deuxième argument est physiologique : la crainte de l'opération, et surtout de l'anesthésie générale qui, rappelons-le, n'est pas un acte sans conséquences sur l'organisme, la mémoire et la santé en général. Prudence donc sur ce front-là.

Ensuite, vient une raison psychologique : ''Ai-je le droit d'enlever à mes petits-enfants une tête de grand-mère qui joue son rôle de relais entre les générations et qui semble bien marcher ?'' Par ailleurs, Christiane Collage avoue qu'après un lifting, elle aurait "peur de rire", de crainte de voir s'écrouler le bel édifice. Et dissimuler ses émotions, ce n'est pas le fort de cette maîtresse femme.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :