Comment faire l'amour tout seul

La pratique du plaisir solitaire concernerait plus de 70 % des femmes ! Comment s'y prendre, quelles sont les méthodes les plus efficaces, peut-on devenir dépendante ? Les réponses du Dr Catherine Solano, médecin sexologue.
Comment faire l'amour tout seulIstock
Sommaire

Un sondage Ifop de 2017 révèle que 74 % des femmes se sont déjà masturbées, contre 95 % des hommes. Dans les années 1970, seulement 19 % de la gent féminine avouaient pratiquer le plaisir solitaire.

Toujours d'après cette enquête, il semblerait qu'être en couple n'empêche pas de se donner du plaisir en solo de temps en temps. En effet, 13 % des femmes ayant un partenaire disent se caresser au moins une fois par mois, contre 15 % des célibataires.

Les femmes axées sur leur clitoris

Pour la majorité des femmes, faire l'amour toute seule revient à stimuler leur clitoris. Selon Le nouveau rapport Hite sur les femmes de la sexologue allemande Shere Hite, environ 87,5 % le font en étant couchées sur le dos, 5,5 % en étant couchées sur le ventre, 4 % en frottant leur clitoris avec un objet doux, 4 % en frottant leurs cuisses l'une contre l'autre et 2 % en stimulant leur clitoris avec un jet d'eau.

Quant à la masturbation vaginale, moins pratiquée, 1,5 % des femmes utilisent un ou plusieurs doigts, ou un objet.

Les hommes optent pour la stimulation manuelle

Le plus souvent, pour faire l'amour tout seul, les hommes optent pour la masturbation manuelle, c'est-à-dire qu'ils utilisent leur main pour mimer le mouvement de va-et-vient du pénis dans le vagin. Mais d'autres méthodes leur apportent aussi entière satisfaction !

Ainsi Le rapport Hite sur les hommes réalisé par la célèbre sexologue allemande Shere Hite nous livre que 15 % des hommes optent pour le frottement du pénis contre un drap, un tissu ou un objet doux, 7 % pour une stimulation via le jet d'eau sous la douche et enfin, 1 % rabattent leur pénis vers le bas, entre leurs jambes pour le masser grâce aux mouvements des jambes et du bassin.

L'amour en solitaire, c'est magique !

Le plaisir solitaire peut être magique dans la sexualité du couple. Pourquoi ? Parce que quand on aime quelqu'un, que l'on désire cette personne, et qu'on utilise alors des pensées érotiques dont elle fait partie (se rappeler de moments lors de l'acte...) pour le pratiquer, on est seul physiquement, mais accompagné émotionnellement.

Alors, on n'a pas le sentiment de manque émotionnel, mais d'une relation à distance. On peut ressentir la présence de l'autre, même en son absence. Le corps et le cœur son comblés... même si, bien sûr, ils ne le sont pas autant que lors de la relation à deux.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

- L'entrée dans la sexualité, Hugues lagrange et Brigitte Lhomond aux éditions la découverte.

- Contexte de la sexualité en France, Inserm et Ined, 2006

- Le nouveau rapport Hite sur les femmes, Shere Hite