Booster sa libido après 40 ans

THM, un recours possible

Les THM (traitements hormonaux substitutifs de la ménopause) ont largement été remis en cause en raison des risques de cancer et de maladies cardio-vasculaires qu'ils impliquent.

Toutefois, ils restent prescrits à des doses minimales pour la durée la plus courte possible, en cas de troubles invalidants de type bouffées de chaleur, troubles du sommeil, irritabilité ou fatigue, qui souvent jouent sur la libido.

A noter : Ces traitements classiques ont des équivalents phytothérapiques (à base de plantes).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.