Définition : qu'est-ce que le scotome ?

Le scotome est une lacune dans le champ visuel. Il peut revêtir diverses formes, en fonction de sa cause. Les taches peuvent être :

  • uniques ou multiples ;
  • régulières ou irrégulières ;
  • noires ou lumineuses ;
  • au centre ou en périphérie du champ visuel ;
  • unilatérales ou bilatérales.

De nombreux types de scotomes existent. Les plus fréquemment rencontrés sont :

  • le scotome central, qui est l’apparition d’une tache noire au centre du champ visuel ;
  • le scotome scintillant, qui se traduit par l’apparition de taches scintillantes, comme un flash éblouissant. Lorsqu’il est passager, il est souvent annonciateur d’une migraine ophtalmique ;
  • l’hémianopsie est une perte de vision de la moitié du champ visuel, la vision centrale est intacte ;
  • le scotome mobile, qui se caractérise par l’apparition de plusieurs petits points noirs qui bougent à chaque mouvement de tête. Le scotome mobile est bien souvent sans gravité.
  • le scotome arciforme, qui se caractérise par sa forme en arc, qui apparait souvent en cas de glaucome.

Le scotome en chiffres

La première cause de scotome est la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), qui est elle-même la première cause de malvoyance, en France. On estime à 1 million le nombre de sujets atteints, et il est en constante augmentation.

Quels sont les symptômes du scotome ?

Le scotome peut se manifester de diverses manières, en fonction de son origine. On peut observer :

  • Une ou plusieurs taches dans le champ visuel : le scotome central se manifeste par une tache noire en vison central, l’hémianopsie par l’amputation de la moitié du champ visuel, et le scotome scintillant par des flashs multiples.
  • Une possible baisse de l’acuité visuelle.
  • Des douleurs oculaires.

Le scotome scintillant, aura de la migraine ophtalmique, est un symptôme qui précède souvent une crise migraineuse. Il peut se manifester comme des lignes brisées lumineuses qui se déplacent dans le champ visuel. Il est transitoire.

Quelles sont les causes du scotome ? 

Les principales causes de scotome sont :

  • la dégénérescence maculaire liée à l’âge ;
  • une atteinte du nerf optique qui peut être due à infection virale, une maladie inflammatoire, la sclérose en plaques (névrite optique rétro-bulbaire), le glaucome ;
  • un accident vasculaire cérébral (AVC), une hémorragie ou une tumeur au niveau du cerveau, qui va comprimer le chiasma optique ;
  • un décollement du vitré qui se manifeste par des corps flottants et qui peut être dû au vieillissement, à un traumatisme ou à une intervention chirurgicale ;
  • une migraine ophtalmique, ou migraine avec aura visuelle, qui est caractérisée par un scotome scintillant qui persiste une demi-heure environ pour laisser place à la crise migraineuse.

Photo : exemple de vision déformée par un scotome scintillant 

Photo : exemple de vision déformée par un scotome scintillant© Creative Commons

© CC - Auteur : Häggström, Mikael, 2014. Medical gallery of Mikael Häggström 2014. WikiJournal of Medicine. DOI:10.15347/wjm/2014.008. ISSN 2002-4436. Public Domain. Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Scintillating_scotoma.gif

Scotome : quels facteurs de risques ?

Les facteurs de risque du scotome sont ceux liés à ses différentes causes : tout ce qui favorise l'AVC, la DMLA, la migraine ophtalmique, l'atteinte du nerf optique ou le décollement du vitré. 

Scotome : les personnes à risque

Les sujets à risque de scotome sont :

  • les sujets atteints de DMLA ;
  • les sujets atteints de glaucome ;
  • les sujets atteints de sclérose en plaque ;
  • les sujets à risque d’accident vasculaire cérébral ;
  • les sujets migraineux.

Quelle est la durée du scotome ?

La durée du scotome dépend de sa cause. En cas de DMLA ou de glaucome, il peut persister. En revanche, en cas de migraine ophtalmique, le scotome scintillant va durer une trentaine de minutes puis disparaitre spontanément.

Le scotome est-il contagieux ? 

Quelle que soit sa forme, le scotome n’est jamais contagieux. 

Scotome : qui, quand consulter ?

En cas d’apparition d’un scotome, il est recommandé de consulter un ophtalmologiste qui va pratiquer un bilan complet, avec en particulier une mesure du champ visuel. Dans certains cas, le scotome peut être une urgence ophtalmologique (névrite optique, glaucome aigu, AVC…). 

Scotome : quels examens et analyses ?

Le diagnostic de l’origine d’un scotome est réalisé par un ophtalmologiste. Il va donc réaliser les examens suivants :

  • la mesure du champ visuel, qui va permettre de caractériser le scotome et donner une première orientation sur sa cause ;
  • le fond d’œil : après dilatation pupillaire par des gouttes, l’observation de la rétine et de l’émergence du nerf optique vont orienter le diagnostic. La vision peut rester brouillée plusieurs heures après le fond d'œil ;
  • la tonométrie, qui est la prise de la tension intra-oculaire à la recherche d’un glaucome ;
  • une angiographie rétinienne, pour visualiser l’état des vaisseaux sanguins ;
  • une IRM cérébrale, à la recherche d’une cause centrale.

Quel est le traitement du scotome ?

Le traitement du scotome est avant tout celui de sa cause, le scotome étant un symptôme et non une maladie. En l’absence de gêne ou de complications, le scotome n'est pas obligatoirement traité. On peut : 

  • équilibrer la tension intra-oculaire en cas de glaucome ;
  • assurer une surveillance étroite en cas de DMLA ;
  • instaurer un traitement de fond en cas de migraines ophtalmiques à répétition ;
  • limiter les facteurs de risque cardiovasculaire.

Comment prévenir le scotome ? 

La prévention du scotome passe par la prévention de sa cause. Comme pour toute maladie, des mesures d’hygiène de vie permettent bien souvent de limiter les risques. Il est donc recommandé de :

  • maintenir une alimentation saine, équilibrée et source d’antioxydants en consommant suffisamment de fruits et légumes pour protéger ses yeux ;
  • porter des lunettes de soleil ;
  • éviter de fumer ;
  • réaliser régulièrement un bilan ophtalmologique.

Pourquoi maintenir une bonne hygiène de vie ? 

Mon conseil de médecin généraliste :

Les règles hygiéno-diététiques doivent limiter les risques cardiovasculaires, pour éviter toutes les complications ophtalmologiques (alimentation saine, sevrage tabagique, exercice physique…).

Sites d’informations et associations sur le scotome 

De sites d’informations et d'associations sur les anomalies du champ visuel sont consultables sur internet. Il s’agit :

Sources

Le champ visuel normal et ses altérations pathologiques, Ophtalmologie.pro

Orientation diagnostique devant une altération de la fonction visuelle, Société Française d'Ophtalmologie. 

Anomalie de la vision d’apparition brutale, Collège des enseignants de neurologie.