Le traitement de la sclérose en plaques pendant les poussées

Une poussée est une période plus ou moins longue au cours de laquelle les symptômes réapparaissent. Le traitement des poussées est médical, il repose sur la corticothérapie. Administrés en milieu hospitalier (perfusions), les traitements permettent de soulager les douleurs et de réduire la durée de la poussée. Les corticoïdes ne doivent pas être injectés sur une longue période car ils peuvent entraîner plusieurs effets indésirables.

Le traitement médical de la sclérose en plaques entre les poussées

Entre chaque poussée, d’autres médicaments sont utilisés pour le traitement de fond. Les plus fréquents sont les immunomodulateurs (interférons bêta, glatiramère) et les inhibiteurs sélectifs des molécules d’adhésion (natalizumab). Leur action consiste à ralentir l’activité du système immunitaire, lui-même responsable de l’évolution de la maladie. Les immunosuppresseurs sont indiqués chez les patients qui ont des poussées très graves.

Les autres traitements de la sclérose en plaques

Pendant et en dehors des poussées, chaque patient doit bénéficier d’une prise en charge personnalisée. La kinésithérapie vise à lutter contre la rigidité musculaire et à retrouver une certaine mobilité. En cas de troubles urinaires, un urologue envisagera une chirurgie ou un autre traitement adapté. Une sexothérapie ou une psychothérapie peut être indiquée si le patient a des troubles sexuels ou entre en dépression.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.