L’herpès génital

Publicité

Généralités

C’est la MST la plus répandue dans le monde. Elle est d’origine virale (herpès simplex II) et représente plus d’un million de nouveau cas par an en France. L’ herpès génital n’est pas une maladie grave en soi mais elle est contagieuse et récidivante.

Elle se manifeste par de multiples petites vésicules (bulles) douloureuses localisées aux niveaux des organes génitaux, associée à une fatigue, à de la fièvre et à des ganglions. L’évolution est spontanément favorable en 15 jours, néanmoins, des réactivations sont possibles sous l’influence de facteurs divers: le stress, les rapports sexuels, une fièvre et d’autres causes...

Publicité
Publicité

Chez la femme enceinte proche du terme, l’herpès génital peut être responsable d’une contamination du nouveau-né pendant l’accouchement. Dans ce cas, une césarienne est parfois nécessaire.

Le diagnostic est essentiellement basé sur l’aspect de la peau et des muqueuses et peut être eventuellement confirmé par des examens biologiques.

Le traitement

Par un antiseptique local et éventuellement par traitement oral anti viral: Zovirax® (acyclovir) mais ce traitement n’entraine pas de guérison durable. Les rapports sexuels doivent être impérativement protégés pendant toute la durée du traitement.

- Consultez notre dossier "Herpès génital"

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X