Cas particulier : le paludisme

Publicité

Cette maladie parasitaire "d’importation" est rare en France, mais elle peut être parfois très grave.

Si vous revenez d’une région où le paludisme est présent de façon endémique, il faut impérativement poursuivre le traitement antipaludéen qui vous a été prescrit.

Dans le cas contraire, vous vous exposez à la survenue d’une crise de paludisme sévère, dont certaines formes sont mortelles (40 morts par an en France).

Publicité
Publicité

La maladie ("accès palustre") se déclare en général au bout de 1 à 2 semaines après la piqure infectante.

Les signes d’alerte sont:

- souvent un tableau qui mime un épisode grippal:

  • maux de tête associés à des douleurs musculaires, des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales.

- plus rarement un tableau de gastro-entérite:

  • nausées, vomissements et diarrhée associés à de la fièvre.

Devant une Fièvre, Grippe ou Gastro-entérite au retour des tropiques: consultez votre médecin sans délai.

Le diagnostic de paludisme doit être porté au plus tôt. Tout retard de la mise en oeuvre du traitement peut entrainer une aggravation nécessitant des soins de réanimation intensive.

Pour en savoir plus, consultez notre dossier "paludisme"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X