Testostérone : faut-il se supplémenter ?
Sommaire

L’andropause, un terme peu adapté

"Le terme ’andropause’ est celui qui est le mieux passé auprès du grand public pour parler du déficit de testostérone lié à l’âge, même s’il n’est pas vraiment adapté", prévient le Dr Sylvain Mimoun. "Il ne s’agit pas de la symétrique masculine de la ménopause."

Contrairement aux femmes, les hommes ne connaissent qu’une baisse partielle et très progressive des hormones sexuelles. Leur fertilité subsiste également jusqu’à un âge très avancé.

"Mais si les médecins ne sont pas d’accord sur l’appellation, la majorité d’entre eux reconnaît cette baisse de la testostérone avec l’âge", assure le Dr Sylvain Mimoun.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

- Physiopathologie du déficit androgénique lié à l’âge, Tostain J & Rossi D, Prog Urol, 2004.

- Intérêt du dosage de testostérone biodisponible pour le diagnostic du déficit androgénique chez l’homme âgé, Lejeune H et al., Annales d’endocrinologie, 2003.

- Société française d’endocrinologie

La rédaction vous recommande sur Amazon :