Sommaire

La chaleur augmente les risques de noyade

“Un pic de chaleurmultiplie par trois le nombre de noyades”, avance le Ministère chargé des sports. Un chiffre qui s’explique par le nombre plus élevé de baigneurs, mais également par l’amplification des risques à cause de la chaleur.

La chaleur augmente les risques de choc thermique

Lorsque le corps est soumis à de fortes chaleurs, sa température augmente et ses vaisseaux sanguins se dilatent. Le fait de plonger dans une eau plus fraîche peut alors provoquer un choc thermique, caractérisé par une brusque contraction des vaisseaux sanguins. Ce choc provoque alors un malaise vagal qui peut mener à une noyade.

Choc thermique : le reconnaître pour agir rapidement

Les signes d’alerte sont les crampes, les frissons, les troubles visuels ou auditifs, les maux de tête, les démangeaisons, la sensation de malaise ou de fatigue intense.

En cas de choc thermique, le Ministère chargé des sports recommande de :

- Faire des gestes de la main et demander de l’aide ;

- Sortir vite de l’eau et se réchauffer ;

- Si les signes ne disparaissent pas rapidement, appeler les secours (15, 18 ou 112).

Comment éviter les risques ?

Pour ne pas être confronté au choc thermique, il faut éviter de s’exposer longtemps au soleil avant de se baigner. Avant d’entrer dans l’eau, il faut commencer par se mouiller la tête, la nuque et le ventre, puis y aller progressivement.

Prévenir le choc thermique n’est pas suffisant. Pour vous protéger au maximum cet été et le reste de l'année, d’autres précautions sont à prendre.

Sources

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/traumatismes/noyade/ 

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15058 

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/a3_noyade_chaleur.pdf 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.