Sommaire

Spritz, bière, soda, limonade, jus de fruit... Nombreuses sont les boissons appréciées durant l'été. Pourtant, malgré leur apparence rafraîchissante, certaines peuvent favoriser la déshydratation. La liste des pires boissons à éviter.

Canicule : les boissons qui déshydratent

Le café et le thé, deux boissons diurétiques

Vos deux alliés pour tenir la journée au bureau - c'est-à-dire le café et le thé - sont à éviter en cas de forte chaleur.

“Boire plusieurs cafés ou plusieurs thés lorsqu'il fait chaud n’est pas la meilleure chose à faire. Ces boissons diurétiques font davantage uriner et perdre de l’eau”, met en garde Laurent Journaux.

Essayez donc plutôt trouver des alternatives pour ne pas boire vos 3 expressos quotidiens. En grande quantité, ils peuvent légèrement vous déshydrater... à part si vous compensez avec beaucoup d'eau.

Boissons énergisantes : attention danger !

Attention ! Les boissons énergisantes ne sont pas des boissons de réhydratation, mais des boissons très sucrées qui risquent d’entraîner d’éventuels soucis de santé en période caniculaire.

“Lorsqu’il fait chaud, les boissons énergisantes peuvent provoquer un coup de chaleur. Elles apportent en effet des éléments dont ne le corps n’a pas besoin (substances excitantes, sucre…) et ne vous permettent pas d’être correctement hydratés, en particulier lorsque l’on ne boit que ça.”

L’alcool : une déshydratation très rapide

C’est bien connu, l’alcool a tendance à déshydrater notre corps et ce toute l’année. Mais en période de forte chaleur, il faut redoubler d’attention : “L’alcool est une boisson diurétique. C’est-à-dire qu’en buvant plusieurs verres de rosé vous allez davantage aller aux toilettes, et donc vous déshydrater plus vite”, signale Laurent Journaux. Boire du vin ou de la bière en grande quantité est donc fortement déconseillé.

La bonne astuce si vous avez tout de même un dîner arrosé ? Alterner un verre d’eau et un verre d’alcool, pour compenser la perte d’eau et ainsi éviter la déshydratation.

La glace pilée au goûter : trop sucrée

Cette gourmandise prise à l’heure du goûter n’est pas mauvaise pour l’organisme, comme le rappelle Laurent Journaux : “Il y a une quantité assez importante d’eau dans la glace pilée, c’est pourquoi elle n’est pas à bannir. Toutefois, le sirop qu’elle contient est très sucré et elle ne remplace en aucun cas l’eau naturelle”.

Bon à savoir : Les personnes atteintes de diabète, et plus particulièrement celles qui ne savent pas encore qu'elles sont diabétique s, ont un risque accru de déshydratation. En effet, lorsque le niveau de sucre dans le sang est trop élevé, le corps tente de se débarrasser de cet excès de glucose en augmentant la production d'urine.

Eau, thé, jus... Que boire quand il fait chaud ?

Eau, thé, jus... Que boire quand il fait chaud ?© Istock

En terme d’hydratation, toutes les boissons ne se valent pas. Après avoir listé les pires, voyons ensemble celles qu'il faut privilégier en cas de grosse chaleur.

  • De l'eau : Notre corps est composé à plus de 60 % d’eau, ce qui correspond à peu près à 42 litres d'eau chez une personne de 70 kg. En période de forte chaleur, il faut boire au minimum entre 1,5 et 2 litres d’eau. Elle permet à notre corps d’assurer ses fonctions vitales.
  • De l'eau de coco : C’est le liquide que l’on extrait de la noix de coco après lui avoir percé les trois yeux.Très riche en minéraux et peu sucrée, l’eau de coco est une excellente source d’hydratation et de reminéralisation de l’organisme.
  • Du gaspacho : c'est une boisson d'été très savoureuse, mais aussi excellente pour l'organisme : les légumes qui la composent ont une teneur en eau, en vitamines et en minéraux très élevée. Pour un effet désaltérant, préférez les soupes de tomate ou de concombre.
  • Des purs jus : oui, aux jus de clémentine, de pamplemousse ou d’orange mais seulement s’ils sont “100 % pur jus”. Cette mention garantit qu’il sont naturels, puisqu'ils sont obtenus par simple pression des fruits, et qu'il n’y a aucun ajout de sucre. On bannit donc les nectars et les concentrés, beaucoup trop sucrés. Attention toutefois à ne pas boire des litres de jus de fruits, car même s'ils sont "purs", les fruits contiennent du sucre naturel - le fructose. on limite donc sa consommation à un verre de jus de fruit par jour et on complète avec de l'eau.
  • Du thé glacé maison (sans sucre) : vous pouvez boire du thé glacé à tout moment de la journée. Infusé à froid, il conserve ses vertus antioxydantes et son pouvoir brûle-graisse, notamment pour le thé vert.

Quelle est la boisson la plus désaltérante ?

Quelle est la boisson la plus désaltérante ?© Istock

Selon une étude de l'université St Andrews en Écosse, l'eau n'est pas la boisson qui hydrate le plus.

Pour arriver à cette conclusion étonnante, les chercheurs ont comparé les propriétés d'hydratation de plusieurs boissons différentes.

Les résultats ont révélé que même si l'effet de l'eau est plus rapide sur le corps, qu'elle soit plate ou pétillante, les boissons contenant un peu de sucre, de gras ou de protéines hydratent le corps mieux et plus longtemps.

Selon Ronald Maughan, professeur à l'école de médecine St Andrews et auteur de l'étude, cela s'expliquerait par la façon dont nous réagissons aux liquides. Il faut en effet que ce qui est bu soit absorbé par le circuit sanguin et atteigne le reste du corps.

Or, après analyse des tests, le lait s'est avéré plus désaltérant que l'eau, grâce au lactose, aux protéines et aux matières grasses qu'il contient.

Le sodium permettrait même au lait d'agir comme une éponge en réduisant la production d'urine et en retenant plus longtemps l'eau dans le corps.

Les solutés de réhydratation orale favorisent également la rétention d'eau par l'organisme, car ils contiennent des petites quantités de sucre, ainsi que du sodium et du potassium.

Bien évidemment, rien ne sert de boire 2 L de lait par jour. L'important étant de varier les boissons sans sucre (eau, thé glacé, lait d'amande ou de vache, smoothie...).

À quelle température boire ?

À quelle température boire ?© Istock

Malgré les idées reçues, boire une eau très fraîche voire glacée n’est pas forcément la meilleure marche à suivre.

“Il n’y a aucun intérêt à boire de l’eau très fraîche, hormis si vous êtes en hyperthermie (au dessus de la température normale du corps, soit 37 °c) où l’eau très froide va vous permettre d’être rapidement rafraîchi. L’eau tempérée en revanche, plus vite assimilée par l'organisme, est idéale”, explique l’expert.

En effet, l’eau froide dérègle le thermomètre intérieur de l’organisme et provoque la constriction des vaisseaux sanguins autour de l’estomac, ce qui peut ralentir l’absorption.

Ingurgiter un grand verre d’eau glacé envoie également de mauvais signaux au corps, qui voit sa température baisser. Celui-ci va donc redoubler d’efforts pour se réchauffer et va donc transpirer inutilement.

En somme, boire un grand verre d’eau glacé donnera une fausse information à l’organisme, notamment à l’estomac qui comprendra une baisse de température trop brutale.

Il est donc préférable d'éviter les boissons glacées, parce qu'elles désaltèrent moins bien mais aussi parce qu'elles peuvent entraîner des troubles digestifs comme les diarrhées ou encore des crampes d’estomac.

Aussi, préférez boire frais ou à température ambiante.

Boire chaud : oui, mais avec modération

Boire chaud peut être bénéfique, car cela fait transpirer et la transpiration permet de faire baisser la température du corps. Mais, transpirer trop, c'est aussi risquer de se déshydrater.

Aussi, la meilleure option reste l'eau tiède - entre 12 et 14 °C - pour limiter les effets de yo-yo de notre corps qui cherche à réguler son thermostat interne.

Pic de chaleur et hydratation : les réflexes à adopter

Pic de chaleur et hydratation : les réflexes à adopter © Istock

  • Ne pas attendre d’avoir soif pour boire

Avec la soif (qu’il ne faut pas attendre de ressentir pour boire), la bouche sèche est un des premiers signes du manque d’eau. “Vous ne devez pas attendre les premiers symptômes de déshydratation pour finir votre bouteille d’eau. Il faut l'anticiper en buvant de l’eau tout au long de la journée”, informe Laurent Journaux.

  • Contrôler ses urines

Comment savoir si l’on est bien hydraté ? Selon l’expert, il suffit simplement de regarder la couleur de ses urines : “En moyenne, si vous êtes bien hydraté, vous devez uriner 3 à 4 fois par jour. Si la couleur de votre urine vire vers le jaune foncé, cela signifie que vous n’avez pas assez bu d’eau, et si celle-ci est transparente, vous avez un niveau d'hydratation optimal”.

  • Diluer ses jus de fruits

Pour changer de l’eau “nature”, optez pour des jus de fruits frais : “Une orange diluée dans deux verres d’eau, c’est très bon pour l’organisme. Cette boisson vous apportera un peu de sucre, un peu d’eau et un peu de vitamines, ce qui est idéal pour donner un coup de boost à votre corps”.

  • Rajouter du sel et du sucre dans son eau

Les amateurs de sport doivent redoubler d’attention en période de forte chaleur. “Les sportifs ont en effet tendance à plus transpirer, et donc à davantage perdre de minéraux puisque la sueur est salée. Je leur conseille donc toujours d’ajouter un peu de sucre et un peu de sel dans leur bouteille d’eau pour compenser”, recommande l’expert.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

"Chaud ou froid, que faut-il vraiment boire pendant la canicule ?", BFMTV, 26 juin 2019. 

A randomized trial to assess the potential of different beverages to affect hydration status: development of a beverage hydration index, The American Journal of Clinical Nutrition, 23 december 2015.