Épidémie de dengue : existe-t-il un vaccin ?

La dengue est une infection virale véhiculée par les moustiques de l’espèce Aedes aegypti. Il y a une véritable épidémie de dengue dans quelques régions du globe (certains pays d’Asie et d’Amérique latine notamment) où la maladie représente une des grandes causes de mortalité chez les enfants (2,5 % des enfants touchés décèdent). Alors, comment combattre la maladie ? Existe-t-il un vaccin contre la dengue ?

Publicité

© Istock

Traitement de la dengue

Il n’existe pas de traitement spécifique contre la dengue. La seule façon de la combattre efficacement est donc de la dépister afin de la diagnostiquer rapidement. Cela permet une prise en charge qui se révèle le plus souvent efficace (le taux de mortalité est inférieur à 1 % en cas de traitement précoce contre 20 % en temps normal). Au final, la prévention est la seule méthode pour combattre efficacement le virus. Elle consiste en une bonne gestion de l’environnement (eau croupie) et des déchets pour éviter la prolifération des moustiques, en la pulvérisation d’insecticide à proximité des points d’eau extérieurs, en la pose de moustiquaires aux fenêtres, à porter des vêtements à manches longues, et à utiliser des solutions insecticides telles que les spirales et les pulvérisateurs anti-moustiques.

Publicité
Publicité

Vaccin contre la dengue

Un vaccin contre la dengue, baptisé Dengvaxia, a été développé par le laboratoire Sanofi Pasteur. Il a été proposé dans plusieurs pays touchés par les épidémies de dengue au début de l’année 2006. Il est surtout destiné aux personnes âgées de 9 à 45 ans ayant déjà été infectées, et l’OMS (Organisation mondiale de la santé) recommande aux pays d’envisager l’introduction du Dengvaxia uniquement dans les zones épidémiques sévèrement touchées et dans lesquelles on observe une forte mortalité. Mais on a appris fin 2017 qu’en cas de contamination, ce vaccin pouvait aggraver la maladie, en particulier chez les personnes n'ayant jamais été infectées, et qu’il pouvait même se révéler purement et simplement inefficace. Toutefois, plusieurs autres vaccins sont à l’étude.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X